La neance (1)

Pages: 16 (3933 mots) Publié le: 25 juillet 2013
LA NEANCE (1) essai de dissertation sur la béance et le chaos.


(1) Néologisme composé à partir des mots « Néant » et « Naissance »


Au cœur de la nuit la plus obscure, il y a toujours une porte qui ouvre sur l'azur...
Au cœur de la nuit la plus obscure, il y a toujours une porte qui ouvre sur l'azur...


« Malgré la nuit, je sais bien la source qui coule et fuit, elle est cachéecette éternelle source, mais moi je sais bien là où elle vient sourdre, malgré la nuit. Je n’en sais, l’origine n’en a point, mais je sais que toute origine en vient, malgré l 'a nuit. Je sais qu’il n’est nulle chose si belle, et que les cieux, la terre boivent en elle, malgré la nuit… »

Saint Jean de la Croix, Nuit obscure - Cantique spirituel .

« Toi l’obscurité, d’où je suis issu, jet’aime plus que la flamme, qui trace les frontières du monde. Parce qu’elle luit pour n’importe quel cercle, hors duquel nul être ne sait rien d’elle. Mais l’obscurité contient tout en elle : Figures et flammes, bêtes et moi-même, comme elle les capture, homme, puissance ; et il se peut ceci : une force immense bouge tout près de moi. Je crois aux Nuits.

Rainer Maria Rilke (septembre 1899)(...)

Durant ce voyage sans fin au seuil infini d’une troisième naissance,franchissant portes et brouillard, je fus étonné de constater en ma propre vision, combien et comment l’expérience mystique peut rejoindre l’expérience poétique ; et combien l’intuition et l’inspiration ont une même source vivante qui coule au-dedans de nous.

En réalité, sciences, religions, philosophies ouarts, qu’importe le mode de compréhension et d’expression, c’est toujours la même trace, le même esprit qui traverse la chair de part en part, et qui dans l'instant éternel s’empare de tout; c'est le même feu, le même souffle qui passe dans les couloirs du temps avec un bruit de voix, comme une parole éternelle, un flux...

C’est là, dans le tunnel, comme plongée dans la nuit la plus obscure, etcomme purifiée de nos instincts de bête, que notre part d’animalité peut laisser jaillir sa vraie lumière. Entre Jean de la Croix, en ses cantiques spirituels et Rainer Maria Rilke, c’est le même écho, le même appel qui nous fait croire en la nuit pour croître, car malgré ses opacités aussi épaisses que la poix de la mort, cette fontaine éternelle, cette source vive, elle que nous désirons tant,nous savons par intuition qu’elle est là, au bout de nos doigts, à une portée de plume, comme une profonde intériorité qui jamais ne nous lâche.

(…)

Quels que soient les chemins, sous le ciel de l’Inde ou sous celui de Bruxelles, toutes les croyances mènent un jour à l’intérieur de l’homme, mais il faut beaucoup de temps pour que se sédimentent toutes nos illusions !

Sur la porte demon âme, comme sur celle de l’Âshram de Rabîndranath, il était écrit d’une belle écriture sigillaire couleur de ciel bleu :

« En ce lieu, nulle image ne sera adorée et la foi de nul homme ne sera méprisée ».

(...)

Alors, entre deux inspirations profondes, comme celui qui part pour les grands fonds, en plein air, à l'ombre des arbres verts, je respire l’enfance retrouvée. Parce que «L’homme qui se rêve libre et nu retrouve l'innocence et l'enfance » dit le sage, et que toute évidence, toutes les convictions viennent souiller quelque part cette innocence virginale. Voyez partout, sur terre et dans l’eau des mers, des fleuves de sang et des étangs souillés, le monde est le reflet de nos tristes certitudes !

Toutes nos représentations sont des pets d’éventail, du vent, etl’image que vous avez de moi est bien trop surannée, comme le sont les vieux souvenirs, une belle poignée de paille fanée jetée à tous les temps.

Oui, je ne suis plus rien pour vous et plus rien pour moi-même, même pas un nom qui part à la dérive, le long d’un doute sans fond.

Alors, ne me suivez pas davantage dans cette "néance obscure", naissez plutôt à vous-même et quittez les berges des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Comment 1+1+1=1
  • 1 1 1 La Production
  • 1 1
  • 1
  • 1
  • LA N 1
  • 1
  • 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !