La notation aux examens

3595 mots 15 pages
La Docimologie ou la notation aux examens

Les expériences existent depuis bien longtemps, mais tout se passe comme si elles n'avaient jamais eu lieu. Soit on ne les connaît pas, soit on n'y "croit pas" ! (Voir: Biblographie sur la docimologie)

Second ou avant dernier ? Admis à l'agrégation ou éliminé ?

En 1930 le professeur Laugier sème un malaise pernicieux dans les milieux universitaires, en effectuant une expérience de multicorrection de copies d'agrégation d'histoire puisées dans les archives. 166 copies ont été corrigées par 2 professeurs travaillant séparément, sans connaître leurs appréciations respectives.Tous les deux avaient une longue expérience et corrigeaient méticuleusement. Les résultats furent surprenants. La moyenne des notes du premier correcteur dépassait de près de deux points celle du second. Le candidat classé avant dernier par l'un était classé second par l'autre. Les écarts de notes allaient jusqu'à 9 points. Le premier correcteur donnait un 5 à 21 copies cotées entre 2 et 14 par le second ; le second donnait un 7 à 20 copies cotées entre 2 et 11,5 par le premier. La moitié des candidats reçus par un correcteur était refusée par l'autre.

Cette expérience caractéristique de docimologie a amené des chercheurs de plus en plus nombreux à s'interroger sur les sources d'erreurs des procédures d'évaluation traditionnelles.

DIFFÉRENTS TYPES D'ERREURS

F. Bacher (1969) distingue trois sources d'erreurs.

1°) "La première source d'erreurs est due à l'évaluateur lui-même qui note autour d'une moyenne plus ou moins élevée et qui disperse plus ou moins ses notes autour de cette moyenne.

De plus les évaluateurs ne classent pas dans le même ordre une même série de travaux ou de réponses.

2°) La seconde source d'erreurs tient, dans les examens traditionnels, au choix du sujet même de l'examen. Il est en effet peu satisfaisant de généraliser à l'ensemble des candidats une constatation "ponctuelle", fondée

en relation

  • Knjoijkj
    1169 mots | 5 pages
  • French
    3478 mots | 14 pages
  • Allemand
    898 mots | 4 pages
  • Eps et evaluation
    2398 mots | 10 pages
  • Sur le terrain, l'évaluation en eps a-t-elle évolué
    2224 mots | 9 pages
  • ens documentaire PSE bac pro CCF janvier 2011
    1781 mots | 8 pages
  • Ccf hps
    2753 mots | 12 pages
  • Législation des jurys et examens
    4220 mots | 17 pages
  • la guerre
    883 mots | 4 pages
  • Informatique
    2349 mots | 10 pages