La notion de souveraineté chez thomas hobbes

26438 mots 106 pages
INTRODUCTION GENERALE 0.1. Choix et intérêt du sujet
Le concept d’état de nature tout comme celui de contrat social a d’ailleurs été souvent critiqué par nombre de penseurs comme une abstraction, une entité fictive. Or, il ne doit pas y avoir de malentendu : sur ce point, les philosophes du contrat ne se trompent pas ; il s’agit de bien comprendre que cet état n’est en aucun cas pour eux une réalité historique. Il ne constitue jamais qu’une hypothèse. Ils ont, globalement, le raisonnement suivant : admettons, nous disent-ils, que nous nous trouvions dans une situation telle que nous ayons à fonder une société, donc dans un état pré social ; quels seraient les principes les plus justes de cette société que nous fonderions ensemble ? Pour le dire autrement, cette fiction a une fonction : il s’agit d’une méthode hypothético déductive permettant de poser les principes à partir desquels pourront être fondées les règles d’un juste gouvernement des peuples. C’est particulièrement clair et explicite chez Rousseau, par exemple : « il parle de l’état de nature comme de cet état qui n’existe pas, qui n’a probablement jamais existé, et qui n’existera jamais, mais qu’il convient d’avoir toujours à l’esprit pour se donner les moyens de penser une société juste. Autrement dit, il s’agit bien d’une fiction, mais d’une fiction utile ». Cet état de nature n'a, bien sûr, jamais existé mais est une hypothèse philosophique féconde, une construction de l'esprit qui vise à comprendre par différence ce que nous apporte l'existence sociale. 0.2. Etat de la question
Il est vrai que dans le département de philosophie de l’Université de Lubumbashi, peu de nos prédécesseurs étudiants ont travaillé sur la philosophie politique de Thomas Hobbes, mais ils n’ont pas encore touché d’une manière explicite à cette question concernant la souveraineté. L’un d’entre eux a parlé de la science du pouvoir politique chez Thomas Hobbes. 0.3. Problématique
L’homme est le seul au monde

en relation

  • Pensee politique
    30050 mots | 121 pages
  • doc_La_notion_d_Etat_chez_HOBBES
    3149 mots | 13 pages
  • Les théories du contrat social
    2402 mots | 10 pages
  • Commentaire chapitres 17-18 leviathan
    1766 mots | 8 pages
  • Philosophie politique
    21774 mots | 88 pages
  • Fiche de lecture hobbes
    7451 mots | 30 pages
  • Historique des sciences sociales
    4920 mots | 20 pages
  • Politique
    2462 mots | 10 pages
  • Fiche lecture hobbes leviathan
    7608 mots | 31 pages
  • Philo Politique
    5714 mots | 23 pages