La notion d'équilibre : approches économiques et comptable

Pages: 24 (5838 mots) Publié le: 10 janvier 2015

PARTIE 1 -La notion d’équilibre : approches économiques et comptable

Chapitre 1- La conception classique de l’équilibre (1770-1870)

Les deux idées majeures : le libéralisme économique et principe d’économie politique.
Les théoriciens ont cherché comment l’équilibre peut être maintenu, quels sont les moyens et quelles sont les contraintes ? Mise en évidence du marché (moyen) libre etautorégulé.

Section 1- Les fondements de l’analyse classique

Comment les marchés peuvent-ils s’autoréguler ?

D’une part les prix doivent être flexibles (les prix changent en fonction de l’offre et la demande), le principe de « la main invisible » par Adam Smith. Enfin l’offre crée sa demande (loi de Say). Ces trois moyens reposent sur le concept du libéralisme, aucune intervention del’Etat.

La main invisible (La richesse des nations, Adam Smith):
L’intérêt individuel n’est pas incompatible avec l’intérêt collectif. Lorsque l’individu maximise son utilité il peut contribuer au bien-être de la collectivité. Si chacun fait de même l’économie prospère et on atteint l’équilibre sans intervention de l’Etat. Il existerait alors une main invisible nous dictant la bonne conduite àadopter.

La loi de Say (loi des débouchés): JB Say propose la thèse suivante « l’offre crée elle-même sa propre demande ». Ce n’est pas parce que la demande est insuffisante que le retour à l’équilibre est impossible. Il faut un ajustement immédiat face à l’insuffisance, il faut compenser. Cela est possible à la fois dans une économie de troc que de monnaie. Dans une économie de troc Il fautstimuler l’échange, donc stimuler les besoins. Il résonne pour cela en demande et en offre agrégée. Il faut favoriser la circulation, le commerce. Dans une économie de troc, la circulation est la réponse.
Dans l’économie de monnaie, celle-ci n’est qu’un voile. Le déséquilibre vient de la quantité et non de la valeur. Comme réponse, il faut que le coût agrégée des productions soit égal aux revenus desfacteurs de productions (salaire w = p x y). Pour qu’une économie fonctionne il faut que l’offre = la demande. Double conditions, les bonnes finances de l’entreprise et la vente de la totalité de la production. On voit donc sur profiler une contrainte très forte, l’incapacité de garantir la vente de la totalité de ma production. Quelles sont les limites de cet outil d’analyse ?
Contrainte de la2ème condition qui ne peut être seulement suscitée mais non garantie.
Quelles sont les limites de ce moyen d’analyse de l’équilibre proposé par Jean Baptiste Say ?
Coût = revenus, impossible à garantir dans une économie de croissance car on va nécessairement prévoir l’avenir et produire plus que ce dont on a immédiatement besoin.
Le comportement des agents, le revenus des facteurs doit être =demande agrégée. Si on ne consomme pas personne n’achète les produits.
L’idée majeure : Pour arriver à l’équilibre, l’offre est centrale.

La flexibilité des prix  (Walras) :
Elle repose sur le jeu des prix dans le principe du tâtonnement, la logique du commissaire crieur de prix. Il imagine un groupe de demandeurs et un crieur de prix. Il a un objet qu’il veut bien céder à l’un desagents. L’offreur ignore les intentions des acheteurs. Il crie un prix et regarde qui pour cet objet est prêt à mettre 100euros. Le nombre de demandeurs diminue, pour eux l’objet ne vaut pas 100 euros. Il cherche donc un prix d’équilibre pour augmenter la demande. Il n’a pas le droit de céder l’objet tant que l’offre n’est pas égale à la demande : condition fondamentale. L’objet a une certaine valeur enfonction de la demande, on en déduit le prix d’équilibre.
Exemple : le marché de l’emploi.
La condition d’équilibre des prix ne garantit pas le plein emploi.

Section 2- L’équilibre

Chez les classiques le marché coordonne les décisions grâce aux mécanises d’offre-demande par le biais du prix. Si le prix est flexible alors tous les marchés sont interdépendants et donc d’un marché à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Circuit économique et conditions d'équilibre
  • Notions économiques
  • Approche comptable d'entreprise
  • Dualité approche économique approche praxéologique
  • Approche de la notion de poésie
  • Une approche métaphysique de la notion de responsabilité
  • APPROCHE DE LA NOTION DE POESIE
  • Approche de la notion de la poésie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !