La Nuit Du Félin

Pages: 5 (1219 mots) Publié le: 12 mars 2014
LA NUIT DU FELIN
Jeudi 12 Mars 2014

Tout a commencé il y a deux ans. Au début, les rumeurs qui circulaient au laboratoire à propos de ces mystérieuses disparitions dans notre camp de recherche en forêt équatoriale n’avaient pour but, semblait-il, que d’alimenter les ragots. Puis des courriers ont commencé à nous parvenir, de plus en plus souvent. Les chercheurs qui se trouvaient sur placenous demandaient de venir constater par nous-mêmes les étranges phénomènes, que nous avions du mal à prendre au sérieux. C’est pour cela que je suis là aujourd’hui.

Samedi 11 Avril 2014

Je comprends maintenant que le problème est réel. Cela fait aujourd’hui un mois que je suis sur place, et sept hommes ont déjà disparus. Personne ne sait à quel moment précis, mais il semble certain qu’ilsne sont pas partis de leur plein gré. J’ai prévenu mes supérieurs, ils devraient arriver d’ici une semaine pour m’épauler. Je passe désormais mon temps à tenter de rassurer mes compagnons, mais la terreur règne dans le camp. Nous ignorons si le danger se trouve au sein même du camp ou en-dehors, mais nous avons tout de même ordonné un couvre-feu. Mais honnêtement, je n’ai aucune idée de ce à quoinous avons affaire.

Mardi 2 Mai 2014

Nous avons enfin une piste. Hier matin, après avoir constaté une énième disparition inexpliquée – cela m’ennuie de banaliser ainsi un tel drame, mais malheureusement, ces évènements sinistres font maintenant presque partie de notre quotidien -, des empreintes laissées pendant la nuit dans le sol boueux du camp ont retenu notre attention. Ces traces sonténormes, elles semblent être celles de pattes gigantesques. Mais le plus effrayant n’est pas la taille des griffes, dont les marques sont profondément enfoncées dans la terre. Ce qui a réellement rempli chacun d’entre nous d’effroi est leur disposition. En effet, cette chose n’avance visiblement pas à quatre pattes, comme ce que nous avions pu imaginer, mais sur deux pattes, comme un homme. Lesimages les plus effrayantes hantent mon esprit, et je ne passe plus une nuit sans me réveiller en sursaut. Il n’y a pas un moment où la peur n’est pas là.

Dimanche 18 Mai 2014

Ça y est, je l’ai vu ! Nous l’avons vu traverser le camp à toute allure au petit matin puis filer vers la forêt. C’est un lion. Enfin, ce qui se rapproche le plus d’un lion. La créature est impressionnante : immense,elle mesure près de trois mètres de haut, et se tient sur ses pattes arrières pour avancer, à la manière d’un homme. Elle est dotée d’une incroyable rapidité. Je n’ai jamais vu, ni même entendu parler d’un tel animal. Et ce qui m’a littéralement glacé le sang est son regard, lorsque j’ai pu le croiser un bref instant. Son éclat est rusé et cruel. C’est le regard d’une bête fauve mais, comment dire ?Sans l’innocence. Un regard horriblement… humain. La bête est manifestement très intelligente, elle a facilement déjoué tous nos plans pour l’attraper. Nous n’avons pas la moindre idée de sa provenance. Mais nous sommes tous terrorisés à l’idée qu’elle puisse revenir. Et Dieu sait qu’elle reviendra.

Lundi 4 Juin 2014

Tout s’est terminé hier soir, tellement vite. Je suis actuellement dans unlit d’hôpital, avec un bras cassé et probablement traumatisé à vie, mais vivant. Et en sécurité.
Comment raconter ces évènements invraisemblables ? La nuit dernière, aux alentours de trois heures du matin, je me suis brusquement réveillé avec un sentiment de malaise qui m’avait déjà pris dans l’après-midi. J’avais l’étrange pressentiment qu’il allait se passer quelque chose de terrible cettenuit. En général, je ne prête guère attention à ce genre d’intuition, mais celle-ci était si pressante que je me suis habillé, et que je suis allé faire une petite ronde nocturne dans le camp, afin de vérifier si tout allait bien. Heureusement, je m’étais machinalement armé de mon fusil. Lorsque que je suis arrivé à hauteur de la tente de mon chef, j’ai entendu un craquement sonore à ma droite,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'étron félin
  • félin ifaw
  • La rhinotrachéite infectieuse féline
  • La nuit
  • La nuit d
  • La nuit
  • La nuit
  • la nuit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !