La nuit

26724 mots 107 pages
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

‘’La nuit’’
(1958)

récit autobiographique d’Élie Wiesel

(163 pages)

pour lequel on trouve un résumé

puis une analyse de :

- la place du livre dans la littérature de l’Holocauste (page 9)

- la genèse (page 11)

- l’intérêt de l’action (page 14)

- l’intérêt littéraire (page 17)

- l’intérêt documentaire (page 24)

- l’intérêt psychologique (page 31)

- l’intérêt philosophique (page 35)

- la destinée de l’œuvre (page 38).

Bonne lecture !
Résumé

Chapitre I

Le narrateur est Éliezer, un jeune adolescent juif, studieux et profondément pieux, dont la famille (son père, Chlomo, sa mère, ses sœurs, Hilda, Béa et Tsipora) appartenait à la communauté juive de la ville de Sighet, en Transylvanie, région de Roumanie, où elle vivait sans inquiétude. Il étudiait le Talmud chaque jour, et courait la nuit à la «synagogue hassidique» pour «pleurer sur la destruction du Temple». Voulant qu’on le guide «dans l’étude de la Kabbale», il trouva «un Maître en la personne de Moché-le-Bedeau», qui lui répétait : «L’homme s’élève vers Dieu par les questions qu’il lui pose».
Or, en 1942, la région étant devenue hongroise, «on expulsa de Sighet les Juifs étrangers», dont Moché-le-Bedeau. Ils furent entassés «dans des wagons à bestiaux». Ils «furent vite oubliés, on disait qu’ils se trouvaient en Galicie où ils travaillaient» et «étaient même satisfaits de leur sort».
Cependant, un Moché hagard reparut quelque temps plus tard à Sighet. «Il ne chantait plus. Il ne me parlait plus de Dieu ou de la Kabbale, mais seulement de ce qu'il avait vu.» Courant d'un foyer juif à l'autre, il racontait ce qui était arrivé aux déportés : «en territoire polonais», ils avaient «été

en relation

  • La nuit
    684 mots | 3 pages
  • La nuit
    3343 mots | 14 pages
  • La nuit
    277 mots | 2 pages
  • La nuit
    5635 mots | 23 pages
  • La nuit
    409 mots | 2 pages
  • la nuit
    265 mots | 2 pages
  • La nuit
    314 mots | 2 pages
  • Nuit
    373 mots | 2 pages
  • La nuit d
    3517 mots | 15 pages
  • La nuit
    898 mots | 4 pages