La Participation Au Pouvoir

Pages: 10 (5227 mots) Publié le: 25 avril 2015
La participation au pouvoir – Le citoyen dans la démocratie

L’individu peut lui-même participer à la détermination des personnes qui le gouverneront, et participer à la détermination, de la manière, dont il sera gouverné. Dans le cadre d’un Constitutionnalisme de fondation, l’État moderne suppose que le peuple s’autogouverne ou qu’il agisse par l' intermédiaire de ses représentants, et qu’ilsoit toujours à l’origine du pouvoir.

Section 1 : la problématique de la représentation
1 – Du gouvernement direct au principe représentatif
A – On doit à la Grèce l’invention de la démocratie directe où l'on retrouve l’idée de l’égalité des citoyens devant la loi. Cette vision implique nécessairement le droit pour les citoyens de participer à l’assemblée, d’avoir le droit de débattre, d’élire...Le gouvernement direct doit permettre à chacun de s’exprimer directement ; il s’agit d’un gouvernement du peuple par le peuple. Lorsque la taille d’un pays le permet, la question du gouvernement direct trouve une réponse avec des mécanismes d’intervention immédiate des peuples.

Critiques : depuis Platon, il est bien connu que le peuple se caractérise par l'inconstance de son opinion, par soncaractère influençable. Beaucoup de penseurs libéraux insisteront sur les dangers de confier à une population large la décision de choisir les représentants (problème d’inculture des peuples). Ce qui peut fonctionner dans un État à petite échelle aura du mal à fonctionner avec d’importantes populations sur un vaste territoire.
B – Principe du gouvernement représentatif
On est toujours dans unschéma de gouvernement du et pour le peuple, mais plus par lui directement. Le gouvernement représentatif médiatise la relation entre le citoyen et le pouvoir, qui passe par la médiation d’un représentant. Il est plus simple de confier à quelques-uns le soin de se réunir pour traiter des affaires communes. Cette justification est doublée par un certain nombre d’arguments : méfiance à l’égard du peuple,qui pourrait à force imposer les pires choses aux minorités. Une assemblée de gens clairvoyant saura gérer les affaires communes. Idée d’une distance symbolique entre le citoyen et le représentant. Le peuple aurait tout juste la clairvoyance à élire les bons représentants.

2 – Le concept de représentation
A – La notion de représentation
On retient trois sens à la notion de « représentation » :
•La « représentation – personnification » : liée à l’approche historique du droit constitutionnel, d’inspiration religieuse : un individu ou un groupe va incarner une autre entité, idée d’incarnation. Au Moyen Âge, lorsqu’on dit que le roi de France est l’État, on est au cœur de la personnification de l’État par le droit. Celui qui représente est l’instrument indispensable à cette représentation.L’État ne peut pas faire l’économie d’un passage par cette représentation (exemple : révolution). Approche mystique. Le représenté s’exprime par la voix du représentant.
• La « représentation – délégation » : plusieurs dimensions, plus juridique. On suppose qu’un individu ou un groupe va déléguer ses pouvoirs à un autre individu ou un autre groupe. Dans cette perspective plus juridique, c’est unmécanisme de droit qui assure le lien entre le représentant et le représenté. X agit pour le compte de Y. On fait comme si le représenté s’exprimait à travers le représentant. Le représentant doit des comptes au représenté.
• La « représentation – mimétique » : ce qui compte c’est l’accent mis sur l’effet de ressemblance susceptible d’apparaître entre le représentant et le représenté. On va sedemander si l’assemblée nationale française représente bien le peuple (l’assemblée n’est pas représentative). On parle de représentation à propos d’un objet ayant des caractéristiques semblables à celles d’un autre objet. Elle se caractérise par le fait que les deux objets doivent pouvoir être comparés à tout moment. On la retrouve partout. Il existe un souverain fondamentalement différent des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La participation des citoyens au pouvoir de l'etat
  • Participation au pouvoir et démocratie
  • Dissertation : La participation du pouvoir exécutif dans la fonction législative sous la Cinquième République.
  • participation
  • Participation
  • La participation
  • La participation
  • Participation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !