La participation du citoyen

Pages: 5 (1198 mots) Publié le: 16 novembre 2014

Que pensez-vous de la citation d’Abraham Lincoln : « La démocratie, c’est le gouvernement du peuple , par le peuple et pour le peuple. »

La démocratie représentative est-elle le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ?
PLAN
I – La démocratie, gouvernement par le peuple
a) Principe de la démocratie représentative et participative
b) Mythe de l’autogouvernement
II – Ladémocratie, gouvernement pour le peuple
a) La garantie de droit et de liberté
b) L’avenir de la démocratie en déclin


I – La démocratie, gouvernement par le peuple
La démocratie est un système de représentation qui instaure le principe de souveraineté nationale qui apparait avec Locke et Montesquieu. Il s’agira pour cela de comprendre comment se constitue le mode de démocratie représentatif(a) puis de voir qu’il peut conduire à un mythe de l’autogouvernement (b).
a) Principe de la démocratie représentative et participative

1. Des théories sur la représentation
Dans les pays occidentaux, la démocratie représentative est le régime politique communément répandu. Ayant une portée libérale, il s’agit d’un processus permettant aux représentant par le biais de l’élection detransformer la volonté populaire en actes de gouvernement. Ce système de représentation a été largement exploiter par de grands théoriciens. On retient principalement Hobbes et Locke qui soutiennent que le peuple délègue contractuellement sa souveraineté. Chez Hobbes cela n’aboutirai pas à une démocratie mais à la confération d’un pouvoir absolu tandis que Locke parle d’une délégation conditionnelle selonlaquelle le peuple se défait de sa souveraineté en l’échange de garanties qui concernent les droits fondamentaux et les libertés individuelles. Cependant, la théorie qui se rapporte le plus à notre système démocratique est celle de Rousseau. D’après lui, le rapport du peuple et du souverain ne passeraient que par la loi. Il faut donc comprendre que l’élu n’est que simple éxécutant du peuple, quireste seul titulaire du pouvoir législatif. Le peuple n’est pas représenter en tant que telle sinon il faudrait admettre que le pouvoir est donner à l’élu, hors le peuple est souverain.
2. Application de la démocratie représentative
En France, par exemple et dans beaucoup d’autres pays occidentaux, on reconnait se système par le biais des élections. Il s’agit pour le citoyen d’élir unreprésentant qui incarne la volonté générale. Ce système démocratique induit alors que le représentant n’hérite pas de sa charge, il est soumis à une procédure électorale et son programme doit être approuver par ses électeurs. Aucun pouvoir politique n’est tenu pour définitif, ceci permet de limiter l’autonomie des élus. Par conséquent, cette limitation ou la possible disponibilité du pouvoir est conduitpar une logique pluraliste donnant toute légitimité à l’opposition. De plus, cela garantie l’accès au pouvoir de toute les tendances politiques. La représentation permet la volonté générale qui est basée sur l’apport des idées de tous. Cependant, cela représente un idéal qui n’est pas totalement exploitable dans la réalité politique de la démocratie.
a) Mythe de l’autogouvernement

1. Un idéaldémocratique
D’après l’instauration de la souveraineté nationale le peuple est dit gouvernant. Cependant, il n’en est pas, c’est un idéal politique qui veut répondre aux principes originels de la démocratie. En réalité, le peuple consent à déléguer son pouvoir à des représentants. On peut identifier cela aux dires de Rousseau « c’est vérité d’évidence que la participation du citoyen àl’élaboration des lois, par le biais indirecte oridinaire de l’élection de ses représentants, pèse peu de poids dans la détermination du contenu de ces lois. » Il est véridique de constater que bien que sur le plan formelle nous pouvons identifier la participation du citoyen mais pouvons nous vraiment en dire autant de sa participation dans le contenu.
2. Des limites
De plus nous pouvons identifier...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les agendas 21 et la participation citoyenne
  • La participation des citoyens et l'action publique
  • Etat stratege et participation citoyenne
  • La participation des citoyens au pouvoir de l'etat
  • La participation des citoyens dans la vie politique
  • La participation citoyenne dans la gestion des affaires locales
  • D’après vous, quels sont les effets de la participation des citoyens à l’action publique ?
  • Démocratie locale et participation citoyenne : la promesse et le piège loïc blondiaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !