La peste, camus

1710 mots 7 pages
Albert CAMUS, La Peste
Epilogue

Introduction I. Une fête de toute l’humanité 1) Oran, incarnation de l’humanité dans son ensemble 2) Ecriture de la fête II. La solitude positive de Rieux 1) L’humanisme de Rieux 2) Un regard éclairé et conscient III. La conclusion d’un roman symbolique 1) L’allégorie de la peste 2) Dénouement IV. Conclusion

Extrait étudié

Du port obscur montèrent les premières fusées des réjouissances officielles. La ville les salua par une longue et sourde exclamation. Cottard, Tarrou, ceux et celle que Rieux avait aimés et perdus, tous, morts ou coupables, étaient oubliés. Le vieux * avait raison, les hommes étaient toujours les mêmes. Mais c'était leur force et leur innocence et c'est ici que, par-dessus toute douleur, Rieux sentait qu'il les rejoignait. Au milieu des cris qui redoublaient de force et de durée, qui se répercutaient longuement jusqu'au pied de la terrasse, à mesure que les gerbes multicolores s'élevaient plus nombreuses dans le ciel, le docteur Rieux décida alors de rédiger le récit qui s'achève ici, pour ne pas être de ceux qui se taisent, pour témoigner en faveur de ces pestiférés, pour laisser du moins un souvenir de l'injustice et de la violence qui leur avaient été faites, et pour dire simplement ce qu'on apprend au milieu des fléaux, qu'il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser.

Mais il savait cependant que cette chronique ne pouvait pas être celle de la victoire définitive. Elle ne pouvait être que le témoignage de ce qu'il avait fallu accomplir et que, sans doute, devraient accomplir encore, contre la terreur et son arme inlassable, malgré leurs déchirements personnels, tous les hommes qui, ne pouvant être des saints et refusant d'admettre les fléaux, s'efforcent cependant d'être des médecins.

Ecoutant, en effet, les cris d'allégresse qui montaient de la ville, Rieux se souvenait que cette allégresse

en relation

  • La peste de camus
    612 mots | 3 pages
  • La peste de Camus
    625 mots | 3 pages
  • Camus : la peste
    740 mots | 3 pages
  • "La peste" de camus
    1174 mots | 5 pages
  • La peste Camus
    1280 mots | 6 pages
  • La peste de camus
    440 mots | 2 pages
  • La peste de camus
    685 mots | 3 pages
  • Camus, La peste
    294 mots | 2 pages
  • La peste (Camus)
    771 mots | 4 pages
  • La peste de camus
    690 mots | 3 pages