La philosophie du travail

Pages: 19 (4513 mots) Publié le: 16 mars 2011
La démocratie est-elle le moins mauvais des régimes
|  | |
 
| |
|Introduction |
|I- La démocratie : Le moins mauvais ou le pire desrégimes ? - Platon, La République (conseil : lire le livre VIII) |
|A- La question du meilleur des régimes politiques |
|B- Pourquoi la démocratie est-elle l’un des plus mauvais régimes ? |
|II- La démocratie comme despotismedoux –Tocqueville, De la democratie en Amerique |
|A- Définition de la "démocratie" |
|B- Le vice interne de ce régime |
|C- Y a-t-il unremède à la maladie démocratique? |
|III- Mais c'est pourtant le moins mauvais des régimes –Philosophie politique moderne (17e) |
|A- La nouvelle figure de la démocratie|
|B- Caractéristiques (institutionnelles) principales de ce nouveau concept de démocratie |
|C- La démocratie pure et idéale est le meilleur des régimes politiques |
|conclusion|
|  |

|Introduction |
|Définition des termes :|
|Démocratie : gouvernement du peuple par le peuple (démos = peuple /kratos = pouvoir) |
|NB : il ne faut pas confondre République et Démocratie : ces deux concepts ne sont pas à mettre sur le même plan : |
|la République désigne avant tout l’objet même du pouvoir politique  : lebien commun, la chose publique (" res publica "). Par suite, |
|bien sûr, c’est l’Etat de droit, un gouvernement légitime (i.e. : le pouvoir ne s’exerce que sur des hommes libres, les lois ne sont pas|
|répressives mais plus précisément, limitent les libertés afin qu’elles s’accordent entre elles et au bout du compte soient mieux |
|assurées, etc.).|
|J.Bodin, Les six livres de la République, Définition de la République : (NB : il la définit par sa fin ) |
|I, i : " Quelle est la fin principale de la République bien ordonnée " : " République est un droit gouvernement de plusieurs ménages (= |
|familles), et de ce qui leur estcommun, avec puissance souveraine. (…) Nous avons dit en premier lieu, droit gouvernement, pour la |
|différence qu’il y a entre les Républiques et les troupes des voleurs et pirates, avec lesquels on ne doit avoir part, ni commerce, ni |
|alliance, comme il a toujours gardé en toute République bien ordonnée. (…) car le principal point leur fait défaut, c’est à savoir, le |
|droit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • PHILOSOPHIE _ LE TRAVAIL
  • Philosophie Le travail
  • Philosophie du travail
  • La philosophie du travail
  • Philosophie
  • Le travail (philosophie)
  • Philosophie : le travail
  • travail de philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !