la philosophie

404 mots 2 pages
CULTURE, état de NATURE et CIVILISATION !
Rousseau et l'HUMANISATION de l'homme par la SOCIETE!
Pour Rousseau, la CULTURE nous rend INHUMAINE, mais c'est dans la CULTURE que nous DEVENONS HUMAINS! Il me semble qu'il y a là une certaine NUANCE dans la philosophie politique de Rousseau qui échappe à certains commenta-teurs!
Rousseau ne dit pas que l'homme était bon par nature et c'est la "CIVILISA-TION" (ou la "culture") qui le CORROMPT, de sorte que pour REDEVENIR BON, il devrait REVENIR à la "NATURE"! Mais ce qu'il dit, c'est que l'homme était NATURELLEMENT bon dans la NATURE et il est devenu ARTIFICIELLEMENT MECHANT dans la "CULTURE"! mais ce qu'il dit aussi, et CONTRE ce qu'il vient de di-re!, c'est que, étant donné sa FAIBLESSE CONSTITUTIVE d'être vivant dépourvu de tout dans l'"ETAT de NATURE", l'homme est voué à (RE)DEVENIR HUMAIN, (RE)DEVENIR BON, dans la SOCIETE, et ceci par le processus de la "CULTURE"! C'est-à-dire l'HUMANITE (de l'homme)est à la CULTURE ce que la "BONTE" était à la NATURE, à l'"état de NATURE"! Ou, plus exactement, l'homme doit (RE)DE-VENIR BON dans la SOCIETE comme il ETAIT BON dans la NATURE!,... à une NUAN-CE près : que dans la NATURE il n'était PAS CONSCIENT!, tandis que dans la SOCIETE il va DEVENIR CONSCIENT (de lui-même)! Pour Rousseau, il ne s'agit pas du tout, comme pour les philosophies extrême-orientales, de RETOURNER à la NATURE "BONNE" en redevenant "INCONSCIENTS" et en SE DEBARRASSANT de la CULTURE, mais, au contraire, il s'agit, pour lui, de devenir à la fois BON et CONSCIENT (de soi)!, et cela au sein d'un PROCESSUS de CULTURE qui SOCIA-LISE l'homme!, ou plutôt, - et c'est ça le VERITABLE "SOCIALISME" (de Rous-seau)! -, au sein d'un PROCESSUS de SOCIALISATION qui "CULTIVE" (- ou "accul-ture" -) l'homme au point que c'est au sein de la CULTURE qu'il (RE)DEVIENT BON, BON et CONSCIENT!... (C'est là qu'intervient chez Rousseau le "PECHE ORIGINEL" que Rousseau "transforme" en DYNAMIQUE du REGARD et de SOCIALISA-TION de

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages