La piraterie aérienne

1180 mots 5 pages
La piraterie aérienne

Par : Aziz EL IDRISSI

La piraterie aérienne

La piraterie aérienne est définie très généralement comme un acte de violence ou d’intimidation commis par une ou plusieurs personnes armées, pour des motivations très variable, à bord d’un aéronef, dans le but de s’assurer contre la volonté de l’équipage, le contrôle de l’appareil au sol ou en vol . Donc c’est une capture illicite qu’est définie par l’article 1 de la convention de la Haye : « comme une infraction pénale : toute personne qui à bord d’un aéronef en vol : illicitement et par violence ou menace de violence s’empare de cet aéronef ou en exerce le contrôle ou tente de commettre l’un de ses actes, ou est le complice d’une personne qui commet ou tente de commettre l’un de ses actes. »
La piraterie peut être manifestée par un détournement de l’appareil qui est un acte volontaire exécuté sous la contrainte et la menace par un groupe d’individu s’étant rendu maitre de l’aéronef par la force, exerçant une menace contre la sécurité, la vie des passagers et de l’équipage.
On peut donner la même définition pour la même définition pour le terrorisme aérien, seules les motivations peuvent apporter une nuance et une différence aux deux termes. En effet on peut accepter le terme de piraterie aérienne pour tous les actes visant à obtenir une rançon contre la libéralisation d’otage, ou le détournement d’un avion afin de piller son contenu (fret et passager) et le terme de terrorisme aérien pour tout acte politique visant une compagnie, ou à travers sa compagnie un état.
Pour la première définition on peut y avoir une sorte de métier de pirate, pour l’autre une pratique de combat politique. Donc des motivations différentes.
Le détournement d’aéronef est limité dans le temps et dans l’espace. Contrairement aux voiliers du XVII siècle, un avion a une autonomie et un nombre de

en relation

  • Piraterie
    1074 mots | 5 pages
  • Tourisme et insécurité
    3364 mots | 14 pages
  • Assurance maritime
    6139 mots | 25 pages
  • ECJS Mer et Marine
    659 mots | 3 pages
  • Menace sur le transport maritime
    1685 mots | 7 pages
  • Politique
    26334 mots | 106 pages
  • Droit de poursuite en haute mer
    2243 mots | 9 pages
  • La piraterie maritime
    5732 mots | 23 pages
  • Commentaire arrêt carré d'as 17 février 2010
    2393 mots | 10 pages
  • Droit civil semestre 1 td1
    2153 mots | 9 pages