La place de la littérature aujourd'hui...

862 mots 4 pages
La place de la littérature aujourd’hui…

La littérature est un bien culturel accessible à tous. Cependant, il existe deux genres d’écrivains bien distincts : le premier privilégie le côté pécunier sans porter d’intérêt à l’aspect sympathique qu’un livre peut apporter. Tandis que le second adopte une approche plus conviviale en essayant de se lier au lecteur sans pour autant accorder de l’importance à une certaine valeur économique. A présent, l’écrivain est de plus en plus soumit à différentes pressions émanant surtout des maisons d’édition toujours plus puissantes. Ceci nous permet de poser la question suivante : « Pensez-vous que la créativité littéraire de l’écrivain est aujourd’hui en péril ? ». Dans ce texte nous allons traiter différents sujets se rapportant au monde de la littérature. Nous allons nous intéresser aux prix littéraires, à l’impact des média sur les divers acteurs du monde de la littérature, et enfin sur la domination des grandes maisons d’édition.

Certains pourraient penser que la créativité littéraire n’est pas en péril, car dans le monde d’aujourd’hui il est fortement probable qu’une grande majorité d’écrivains ne se soucient que du bonheur qu’ils pourraient apporter aux personnes qui lisent leurs œuvres. Lorsqu’une personne écrit un livre, il peut avoir plusieurs motivations comme l’envie de faire partager sa passion, son vécu, de faire voyager le lecteur, de faire rire ou encore juste pour le plaisir de donner. Ces auteurs sont altruistes et sans arrière pensée ; ils veulent contenter les lecteurs et se moquent totalement des rentes que leurs œuvres pourraient rapporter.

Tout d’abord, nous pouvons aborder la place que les prix littéraires prennent dans le monde de la lecture. De nos jours, les prix littéraires ont pour but de récompenser l’auteur. Cependant, le risque majeur est de voir les intérêts commerciaux prendre le dessus sur la performance réelle accomplit par l’écrivain. Il est clair que la domination

en relation

  • Michel tournier constate que « la littérature est aujourd’hui considéré comme un ornement inutile ».
    1244 mots | 5 pages
  • Approche des genres littéraires
    394 mots | 2 pages
  • texte de MA Diagne
    2279 mots | 10 pages
  • Litterature
    1237 mots | 5 pages
  • une description amere
    7675 mots | 31 pages
  • Francophonie
    2369 mots | 10 pages
  • Rien
    1017 mots | 5 pages
  • Vicente verdu, le style du monde. la vie dans le capitalisme de fiction [2003], trad. sara vassallo, stock.
    2174 mots | 9 pages
  • La littérature
    792 mots | 4 pages
  • la littérature de jeunesse
    7793 mots | 32 pages