La place du parlement dans la constitution de 1958

1470 mots 6 pages
LA PLACE DU PARLEMENT DANS LA CONSTITUTION DE 1958
|
Auteur : Pierre Avril
Composé de l'Assemblée nationale et du Sénat, le Parlement “vote la loi. Il contrôle le Gouvernement et évalue les politiques publiques” (article 24 de la Constitution dans la rédaction de la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008).
Le bicamérisme établi par la Constitution de 1958 est inégalitaire, en ce sens que l'Assemblée nationale a “le dernier mot” en matière législative lorsqu'elle est en désaccord avec le Sénat ( mais pas en matière constituante où l'égalité s'applique) et qu' elle peut seule mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.
Les députés à l'Assemblée nationale, dont le nombre ne peut excéder 577, sont élus au suffrage universel direct ; l'Assemblée est renouvelée intégralement tous les cinq ans, sauf si la législature est interrompue par une dissolution : les prochaines élections législatives auront lieu normalement en juin 2012. Les sénateurs , dont le nombre ne peut excéder 348, sont élus pour six ans au suffrage indirect par les membres des assemblées des collectivités territoriales dont le Sénat assure la représentation ; il est permanent et se renouvelle par moitié tous les trois ans, le prochain renouvellent ayant lieu en septembre 2011.
La Constitution de 1958 a apporté deux innovations majeures par rapport aux Républiques précédentes : l'attribution au Gouvernement de prérogatives importantes dans la direction des travaux des assemblées (ce qu'on appelle le parlementarisme rationalisé) et le contrôle exercé par le Conseil constitutionnel dans des domaines qui relevaient antérieurement de la seule souveraineté parlementaire.
1) Le parlementarisme rationalisé
a) En dépit du vocabulaire courant qui parle du “législatif” et de “l'exécutif”, la loi a toujours été l'oeuvre conjointe du Gouvernement et du Parlement, mais les difficultés que rencontrait le premier a faire voter ses projets par le second sous la IVe République ont inspiré une série

en relation

  • L'établissement de la v° république
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire loi constitutionnelle du 3 juin 1958
    1446 mots | 6 pages
  • Le parlement sous la ve république : une chambre d’enregistrement ?
    1667 mots | 7 pages
  • Pouvoirs du parlement et du gouvernement
    2440 mots | 10 pages
  • Ve république
    1033 mots | 5 pages
  • La 5ème république, rupture ou continuité ?
    3367 mots | 14 pages
  • L'établissement de la cinquième république
    2349 mots | 10 pages
  • UE Droit Constitutionnel
    17112 mots | 69 pages
  • La constitution de 1958 instaure-t-elle un régime parlementaire?
    773 mots | 4 pages
  • La révisions constitutionnelle du 23 juillet 2008 a t-ele accouché d'une vième république?
    2964 mots | 12 pages