La plan

Pages: 11 (2522 mots) Publié le: 6 février 2011
Plan Marshall
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Carte de l'Europe pendant la Guerre froide montrant les pays ayant reçu l'aide du plan Marshall.

Le plan Marshall (après son élaboration, il fut officiellement appelé « Programme de rétablissement européen », en anglais European Recovery Program : ERP) fut un plan américain pour aider lareconstruction de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale.

L'administration Truman le préféra au plan Morgenthau qui prévoyait de faire payer les réparations par l'Allemagne. En effet, plusieurs experts se souvenaient des effets désastreux d'une telle politique après la Première Guerre mondiale : la question des réparations allemandes avait en partie déclenché une hyperinflation, entravé la repriseéconomique et facilité la prise du pouvoir par les nazis. L'initiative fut baptisée, par les journalistes, du nom du Secrétaire d'État des États-Unis, le général George Marshall, qui, lors d'un discours à l'université Harvard (5 juin 1947) exposa la volonté du gouvernement des États-Unis de contribuer au rétablissement de l'Europe.
Sommaire
[masquer]

* 1 Histoire
* 2 Motivationso 2.1 Contexte : le bilan de la Seconde Guerre mondiale
o 2.2 L'endiguement (doctrine Truman)
* 3 Dépenses générales
* 4 Critiques
* 5 Divers
* 6 Notes et références
* 7 Voir aussi
o 7.1 Liens internes
o 7.2 Liens externes
o 7.3 Bibliographie

Histoire[modifier]
George Marshall, alors qu'il est Secrétaire d'État desÉtats-Unis.

Jusqu'en 1947 la politique des vainqueurs consistait à réduire les capacités productives de l'Allemagne, politique qui empêchait la reprise européenne. Conseillé par le général Marshall et d'autres personnalités officielles ou non, le Président Harry Truman modifia la politique américaine. Le Plan fut présenté une première fois par le secrétaire d'état James F. Byrnes au cours d'undiscours tenu à Stuttgart le 6 septembre 1946. De plus, le général Lucius D. Clay avait demandé au patron d'industrie Lewis H. Brown de dresser un bilan de la situation économique en Allemagne et d'évaluer les besoins de la reconstruction. Le plan final est annoncé par Marshall le 5 juin 1947 à Harvard. Au Congrès, l'aile républicaine qui prône une politique isolationniste critique un plan quidécide de dépenses massives à l'étranger mais cette opposition s'efface quand l'URSS intervient en Tchécoslovaquie en février 1948. Truman signe le plan Marshall le 3 avril 1948.

Les États-Unis demandent aux États européens de s'accorder entre eux au sein de l'OECE pour établir un plan de reconstruction tandis que l’Administration de Coopération Économique (ECA) est créée côté américain.

Entre1947 et 1951, les États-Unis consacrent plus de treize milliards de dollars de l'époque (dont onze milliards en dons) au rétablissement de 16 pays européens en réponse à l'organisation européenne de coopération économique (OECE, aujourd'hui l'OCDE). Le montant total de l'aide correspond à 100 milliards de dollars actuels, soit environ 4 % du PNB pendant cinq ans.

Les Américains ont ainsicontribué à la coopération européenne[1], prélude à la construction européenne (Voir CEE).

Le mécanisme retenu consistait pour les États-Unis à fournir un crédit à un État européen. Ce crédit servait à payer des importations en provenance des États-Unis. L'état européen bénéficiaire encaissait, en monnaie locale, le produit des ventes de ces importations sur son marché national, ainsi que les droitsde douanes afférents. Parallèlement cet État devait octroyer à des agents économiques nationaux (entreprises ou administrations) des crédits destinés à des investissements d'un montant deux fois supérieur au crédit qu'il avait lui-même reçu. L'État bénéficiaire devait en outre faire la preuve qu'il autofinançait sa part, sans recourir à la création monétaire. Par ce montage, les États-Unis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plan
  • plan
  • Plan
  • Plan
  • Plan
  • Plan
  • Le plan
  • PLAN

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !