La plomberie

667 mots 3 pages
Dans les prochains paragraphes, je ferai la synthèse de deux éléments très important du réseau pluvial de certaines municipalités, les avaloirs de toit à débit contrôlé et les bassins de rétention d’eau. Je parlerai d’abord de leur contexte d’utilisation, leur fonctionnement, les couts liés à cette technologie et finalement, les lois et les règlements qui impliquent l’installation de ces deux systèmes d’évacuation des eaux.

Premièrement, parlons des avaloirs de toit à débit contrôlés. Cette technologie est utilisée dans plusieurs municipalités et permet grandement de décongestionner les réseaux d’aqueducs. Le principe de fonctionnement d’un avaloir de toit est simple. Lors d’une averse, l’eau qui s’accumule sur le toit est retenu en grande partie par l’avaloir. L’avaloir agit par le même principe qu’un compte goutte. Il laissera passer graduellement une petite quantité d’eau, ce qui permettra de moins engorger le réseau d’aqueduc. Différents paramètres entrent en compte pour choisir le bon avaloir de toit dont la dimension du toit. De plus, il faut placer stratégiquement les avaloirs pour permettre le bon drainage de l’eau. Voici une photo d’un avaloir toit à débit contrôlé ainsi que d’un exemple de schéma qui explique la disposition normale des avaloirs.

Cette technologie est grandement utilisée dans les grandes municipalités. Certaines municipalités ont même émis un règlement qui exige que toutes les maisons et immeubles soient munis d’avaloirs de toit à débit contrôlés. Par exemple, en 2001 la ville de Montréal a émis une règlement qui stipule que toutes les propriétés qui déversent plus de 35 litres par seconde par hectares dans le réseau d’aqueduc, doit se munir d’avaloirs de sol à débit contrôlés.
L’installation de tels avaloirs est un peu plus dispendieuse que les avaloirs réguliers mais leur installation est primordiale pour ne pas engorger les aqueducs.

La deuxième technologie que j’aborderai c’est

en relation

  • Plomberie
    3281 mots | 14 pages
  • Plomberie
    424 mots | 2 pages
  • La plomberie
    289 mots | 2 pages
  • plomberie
    329 mots | 2 pages
  • plomberie
    16223 mots | 65 pages
  • Plomberie
    1120 mots | 5 pages
  • Plomberie
    1260 mots | 6 pages
  • Plomberie
    2893 mots | 12 pages
  • Plomberie
    672 mots | 3 pages
  • Plomberie
    757 mots | 4 pages