La poésie engagée

498 mots 2 pages
La poésie engagée
I.Présentation de la poésie engagée.

Le poète met son art au service d'une cause qui souvent s'ancre dans un contexte historique précis, il invite à la réflexion ou à l'action. La poésie engagée est souvent synonyme pour prise de risque du poète.
On peut déjà trouver des poètes engagés au 16° siècle, comme Théodore Agrippa d’Aubigné qui, à travers son œuvre Les Tragiques, défend les Protestants, ou Ronsard qui les attaque avec son Discours sur les misères de ce temps. Plus tard dans le temps, lors de la révolution française, on retrouve Chénier qui critique les Jacobins avec ses Iambes. De son coté, Victor Hugo attaque Napoléon III, appelé « Napoléon-le-petit », dans les Châtiments, mais aussi le travail des enfants dans les mines à travers des pièces versifiées. Plus récemment, on trouve les résistants de la seconde guerre mondiale, comme Robert Desnos, mort déporté, ou comme le très connu Paul Eluard, qui écrit alors ses poèmes Liberté et Au rendez-vous des Allemands, à travers lequel il attaque les Allemands pour l’exécution de Gabriel Péri, un résistant communiste. On trouve aussi Ossip Mandelstam, condamné aux travaux forcés pour son poème sur Staline, le montagnard du Kremelin.
Césaire et Senghor sont aussi connus pour leur poèmes en faveur des pays colonisés.

II.Poème illustrant la poésie engagée.

1ere traduction du montagnard du Kremlin de Mandelstam.

Nous vivons sourds à la terre sous nos pieds/ A dix pas personne ne discerne nos paroles.
On entend seulement le montagnard du Kremlin,/ Le bourreau et l’assassin de moujiks.
Ses doigts sont gras comme des vers,/ Des mots de plomb tombent de ses lèvres.
Sa moustache de cafard nargue,/ Et la peau de ses bottes luit.
Autour, une cohue de chefs aux cous de poulet,/ Les sous-hommes zélés dont il joue.
Ils hennissent, miaulent, gémissent,/ Lui seul tempête et désigne.
Comme des fers à cheval, il forge ses décrets,/ Qu’il jette à la tête, à l’œil, à l’aine.
Chaque mise à mort

en relation

  • Poésie engagée
    1858 mots | 8 pages
  • Poésie engagée
    719 mots | 3 pages
  • Poesie engagée
    2782 mots | 12 pages
  • La poésie engagée
    1710 mots | 7 pages
  • La poésie engagée
    1860 mots | 8 pages
  • La poesie engagée
    1635 mots | 7 pages
  • La poesie engagee
    380 mots | 2 pages
  • La poésie engagée
    310 mots | 2 pages
  • POESIE ENGAGEE
    692 mots | 3 pages
  • La poésie engagée
    3773 mots | 16 pages