La poesie lyrique au moyen age

1878 mots 8 pages
Le Moyen Age est une longue période qui dure cinq siècles . Ce n’est qu’au début du XIe siècle que la littérature française commence à exister réellement à côté d’oeuvres latines. Entre l’an 1000 et la fin du Moyen Age, soit 500 ans plus tard, la société, les mentalités, les productions littéraires vont beaucoup évoluer. La littérature du Moyen Âge est d'abord celle de l'élite féodale et reflète ses idéaux : piété, fidélité et bravoure. Le système féodal structure alors la société et se reflète dans la littérature : les scènes de guerres y sont nombreuses, la fois chrétienne omniprésente. Néanmoins, à partir de la fin du XIIe siècle, les bourgeois obtiennent, grâce à l'essor de la manufacture, des privilèges économiques et juridiques qui concurrencent les pouvoirs seigneuriaux. On voit apparaitre alors de nouvelles formes, plus satiriques comme dans le Roman de Renart, ou plus lyriques comme dans la poésie des XIVe et XVe siècles, héritière de la poésie courtoise. Au Moyen Âge, le livre comme nous le connaissons aujourd'hui n'existe pas. D'ailleurs, fort peu de gens, à part les clercs, savent alors lire et écrire. La littérature, en ce temps, est principalement orale, c'est-à-dire qu'elle est racontée par les troubadours ou les trouvères. Les gens, réunis dans la cour du château, écoutent les contes des jongleurs.Le jongleur est celui qui plaisante (joculari, en latin) et qui bavarde (jangler, en latin). Sa mémoire exceptionnelle lui permet de se rappeler les centaines, voire les milliers de vers des divers récits que le peuple aime à entendre - c'est, d'ailleurs, la rime qui lui permet de retenir le texte, qu'il modifie souvent à son gré. Il mime pour eux divers passage, il rend le texte « vivant ».Il faut comprendre que c'est le passage l'« oralité » à l'écriture qui permet aux œuvres de durer, et qui donnent vraiment leurs lettres de noblesse aux auteurs, qui acquièrent le véritable statut d'écrivain.Même si les genres littéraires ne sont pas encore vraiment

en relation

  • Poésie lyrique du moyen age
    1002 mots | 5 pages
  • La littérature de la fin du moyen age (xiv-xv)
    1831 mots | 8 pages
  • Lyrisme top
    715 mots | 3 pages
  • Histoire littéraire du m.a
    1227 mots | 5 pages
  • Lyrisme et engagement en poésie
    459 mots | 2 pages
  • Preface
    736 mots | 3 pages
  • Poésie au moyen age
    550 mots | 3 pages
  • Le lyrisme
    3880 mots | 16 pages
  • Le pain
    1680 mots | 7 pages
  • Les fonctions de la poésie
    1478 mots | 6 pages