La police a Madrid au XVIIèeme siècle

3242 mots 13 pages
Histoire Moderne

La police a Madrid au XVIIème siècle

En 1606, la municipalité madrilène finance le retour de Philippe II1 dans la capitale de son père. Ce qui permet un renouvellement d’une alliance entre la République espagnole et les
Habsbourg.
Démographie de Madrid en 1597 ; 90 000 habitants dans la ville et en 1621 près de 130 000 habitants. Il y a des problèmes de délinquance dans la ville. La ville est surnommé par certains auteurs de l’époque comme la Babylone de la picaresque, corps malade du péché.
Mais il y a un redressement moral depuis le début du siècle par Joan de Xerez, Lope de Deça
Cristobal et Pérez de Herrera. Les échevins madrilènes la surnomment la ville-monde.
Faisons maintenant un point sur les différents problèmes qui gangrène la société et la ville de Madrid :
- ronde des auxiliaires de la justice
- prostitution
- lutte contre la fraude fiscale
- violence
Les projets de la monarchie c’est de faire de la ville, la vitrine des Habsbourg d’Espagne. Les
Habsbourg mettent en place des projets de réforme catholique. Le projet et un idéal à suivre et atteindre, c’est de devenir comme la Rome Antique. Mais le pari de réformer la ville est risqué. En effet, soit Madrid devient la nouvelle ROME ou alors ce sera la BABYLONE des crimes, c’est une dichtomie2. Donc la couronne a le projet de créer la police et en voulant réformer la ville par la Cour, la monarchie donne à la ville un nouveau souffle économique social et juridique.
L’auteur nous donnes les axes qu’il va suivre pour développer son propos sur la police a
Madrid au XVIIème siècle : Notre propos dois ainsi compléter la définition économique, démographique, et administrative de la ville d’Ancien Régime par sa définition territoriale et juridique DES HOMMES ET DES TERRITOIRES EN CONCURRENCE.

L’auteur nous explique la répartition des juges de l’Hôtel et de la Cour. La ville est divisée en
6 quartiers
Chaque quartier est dirigé par un alcade de cour qui

en relation