La politique criminelle

19783 mots 80 pages
ULB 2011/2012

POLITIQUE CRIMINELLE MR. PHILIPPE MARY

Plan du cours :
La définition de la politique criminelle renvoie à l’ "Etat", l’autorité publique (bien que le secteur privé ait sa part aussi) qui lutte contre la délinquance. Il y a donc une idée d'élimination. Ceux conceptions : * Conception réduite: on considère que la lutte des autorités publiques se fait par le moyen du droit pénal ->unique moyen de lutte contre le crime. Conséquence: réduction au droit pénal. Limite la notion d'autorité publique, voir d'Etat. --> Vision du droit pénal et de son application * Conception plus large, plus récente: si l'on veut éradiquer le crime dans une société, il faut créer des politiques de préventions. Toutes une série de politiques sociales sont intégrées dedans (comme par exemple dans l'enseignement afin de prévoir le crime). C’est une vision influencée par la criminologie. Il y a une besoin de connaitre les causes du crime: le droit pénal. Pour supprimer le crime, il faut supprimer le droit pénal.

Durkheim: le crime est utile à toute société car présents en tous lieux et en tous temps, c’est un phénomène sociologiquement normal. Il n’est pas possible d'éradiquer le crime. Il existe une conscience individuelle et une conscience collective. Le crime est l'atteinte aux états forts de la conscience collective. Pour que le crime disparaisse, il faut enlever cette atteinte aux états forts de la conscience collective. Pour lui, il est nécessaire que tout le monde soit convaincu qu'on ne peut atteindre à la vie, dans un esprit de conscience collective. L'atteinte la plus forte serait les coups et blessures volontaires... puis ainsi de suite. Pour effacer le crime, il faut effacer toutes les consciences individuelle: que tout le monde adhère aux mêmes valeurs --> son monde des saints.
Utilité du crime: théorie évolutionniste: le problème c'est qu'une société comme celle la ne peut plus évoluer, car on ne laisse plus la possibilité

en relation

  • Modejes et mouvements de politique criminelle
    1803 mots | 8 pages
  • Résumé les grands systèmes de politique criminelle
    9197 mots | 37 pages
  • La politique criminelle / la justice au moyen âge et sous l’ancien régime
    3471 mots | 14 pages
  • « Les législations pénales contemporaines illustrent le faits que la politique criminelle est actuellement une valse-hésitation incohérente et imprévisible ».
    2176 mots | 9 pages
  • violences urbaine
    102386 mots | 410 pages
  • Cours de Droit Pénal - Sorbonne
    16968 mots | 68 pages
  • cours
    2660 mots | 11 pages
  • Criminologie but et pratique
    8760 mots | 36 pages
  • La criminalite inernationale
    7905 mots | 32 pages
  • Droit fiscal
    5186 mots | 21 pages