La politique doit elle se soucier de la morale?

731 mots 3 pages
La politique doit elle se soucier de la morale ?
Intro :
A l’état de nature les hommes vivaient seuls de façon égoïste guidée par leur désir. Désirs qui pouvaient nuire à autrui : « guerre de tous contre tous ». C’est à partir de ce moment-là que les hommes se sont rapprochés pour former une collectivité, d’où l’apparition de la politique afin de maintenir une cohésion sociale en instaurant des règles. De ce fait on peut définir la politique comme un ensemble de décisions prises collectivement ou individuellement par le gouvernant d’un Etat ou d’une scté donnée. Son principale soucie est le bien de la collectivité. Pour cela faudrait elle qu’elle ait recours à la morale.
La morale est un ensemble de normes, de règles de conduites qui a pour finalité le Bien. Ces règles de conduite sont alors considérées comme valables de façon absolue/ universelle. La morale peut avoir une connotation religieuse mais peut également être fondée sur la nature (Montesquieu) ou être l’expression de la raison humaine (Kant).
La politique doit-elle alors se soucier de la morale ? En d’autres termes doit-elle se préoccuper de la morale ? S’en inquiéter ?
Le sujet nous laisse à penser que politique et morale sont en étroite relation. L’utilisation du verbe se soucier met en évidence que la politique devrait avoir pour principal objectif le respect de la morale. Est-ce que ces deux notions peuvent vraiment cohabiter ? Es ce que la politique peut-elle vmt se préoccuper de la morale ? C’est-à-dire pet elle être fondée sur la morale ? Est-ce son rôle/ don devoir ? Mais la morale, au contraire ne conduit elle pas à la perte de la politique ?

I- Oui, la politique doit se préoccuper de la morale
Dans la politique, un Etat se doit être légitime et pour cela :

L'Etat ayant pour finalité le bonheur de tous les citoyens, il serait contradictoire qu'un gouvernement ait recours à des moyens immoraux pour conquérir le pouvoir ou s'y maintenir.
La morale c’est la théorie du Bien

en relation

  • Subir ou commettre l'injustice
    5486 mots | 22 pages
  • philo bac S 2013 correction
    825 mots | 4 pages
  • Le corrigé en Philosophie sujet 1, Bac S :
    845 mots | 4 pages
  • L’art pour l’art de théophile gautier
    721 mots | 3 pages
  • Déontologie enseignant
    956 mots | 4 pages
  • disert de fou
    1616 mots | 7 pages
  • Communauté politique
    2730 mots | 11 pages
  • L'état doit-il se soucier de la vertu de ses citoyens ?
    2973 mots | 12 pages
  • papapa
    1177 mots | 5 pages
  • Exemple de dissertation
    931 mots | 4 pages