La position poltique de cicéron lors de différentes affaires (catilina, claudius, dispute entre césar et pompée)

483 mots 2 pages
Position politique de Cicéron

Je vais maintenant vous parler de la position politique de Cicéron lors de l'Affaire Catilina, lors de l'affaire Claudius ainsi que lors de la dispute César-Pompé.

Affaire Catilina

L'affaire Catilina se situe vers 63-64 avant JC.
Je vais vous faire un bref rappel de cette affaire.
Sergius Catilina est un jeune noble désargenté contraint de vendre ses terres. Il s'entoure d'autres jeunes dans la même situation afin de monter un complot. Tous ces jeunes préparent un coup d'état pour détruire les institutions et porter la violence dans Rome.
Cicéron alors consul est informée, par une femme, de ce que Catilina prépare. En plein Sénat il interpelle Catilina qui s'enfuit. Quelques temps plus tard il prononce un discours devant le peuple romain pour lui révéler toute l'affaire, suivi d'un discours devant le sénat pour décider du sort des conjurés. Peu après cette affaire Cicéron publia les Catilinaires, un recueil de discours qu'il avait prononçait contre Catilina.
Suite à cette affaire Cicéron reçoit le titre de Pater patriae.
Cicéron apparaît désormais comme l'un des chefs du parti optimates, qui regroupe les partisans de l'ordre traditionnel et s'oppose au parti populares.

Affaire Claudius

Pour comprendre cette affaire il faut remonter dans le temps.
Clodius est l’ennemi de Cicéron. En 58 av. JC il obligea Cicéron à s'exiler.
Milon, un des amis de Cicéron, va alors plaidé la cause de Cicéron pour qu'il revienne à Rome. Un an plus tard Cicéron est rappelé à Rome grâce à la persévérance de Milon.
En -53, Milon souhaite obtenir le poste de consul pour l'année suivante. Il s'oppose alors à Claudius.
Milon fait parti du parti des optimates contrairement à Claudius qui fait parti du parti des populares.
Les luttes politiques dégénèrent en affrontements violents entre les groupes de partisans des optimates et des populares. Ceci empêche la tenue normale des élections. Lors d'un de ces affrontements, en -52,

en relation