La pratique du contrôle interne dans une EMF: cas du crédit mutuel SA

12516 mots 51 pages
La pratique du contrôle interne dans une EMF: cas du crédit mutuel SA e

INTRODUCTION GENERALE
Les récents scandales financiers, la crise financière internationale sont à l'origine de la fermeture de quelques banques de part le monde. D'une manière rétrospective, nous avons assisté au cours des années 80 à la fermeture des banques au Cameroun. Ces fermetures ont conduit le secteur productif à se tourner vers des sources alternatives de financement tels les usuriers, les tontines et surtout la micro finance.
Pour le Group Consultatif pour l'Assistance aux Pauvres (GCAP), la micro finance se définit comme « l'ensemble de services financiers et bancaires à destination des populations les plus pauvres »
Le développement de la micro finance reste embryonnaire jusqu'en 1990 et connaît donc un essor florissant à partir de cette date. Ce qui s'explique en premier lieu, par la grave crise financière des années 80 qui a sévèrement affecté l'économie et en particulier le système financier aussi par le durcissement des conditions d'accès aux services bancaires imposés par les banques classiques marginalisant de ce fait une grande frange de la population surtout des zones rurales. Dés lors, les structures de micro -finances se sont révélées de plus en plus attractives par leur proximité, la simplicité de leur approche commerciale et leur capacité d'adaptation présumée.
Le développement exponentiel du secteur de la micro finance ne doit pas occulter les obstacles qui entravent sa bonne performance. Car se développement qui s`est fait de manière incontrôlé a contribue à de nombreux cas de faillite qui ont asséchés les maigres économies d'une population devenue très frileuse, au risque de compromettre lourdement les chances de suivie du secteur et surtout de consacrer définitivement la défiance d'une grande frange des populations de la zone à l'égard de tout organisme.
Au regard de ce risque de faillite et ses conséquences fâcheuses sur les épargnants et enfin de permettre

en relation

  • La gestion des établissements de microfinance: cas de la zone cemac
    20061 mots | 81 pages
  • Memoire dea
    34886 mots | 140 pages
  • aiiiiii2
    52591 mots | 211 pages
  • Salut
    27227 mots | 109 pages
  • Precis de la réglementation de la microfinance
    37009 mots | 149 pages
  • Virement à la comeci s.a
    6744 mots | 27 pages
  • Cours microfinance
    5710 mots | 23 pages
  • Les banques commerciales du cameroun
    30110 mots | 121 pages
  • transfert d'argent
    73029 mots | 293 pages
  • Techniques bancaires
    28830 mots | 116 pages