La prehistoire

603 mots 3 pages
Antiquite

la date de 52 avant J.C. est-elle une date importante dans l'histoire de la France En 52 avant J.C., Vercingétorix, chef arverne de la grande révolte gauloise menée contre les Romains, assiégé dans l'oppidum d'Alésia, se rend à Jules César. L'armée de secours gauloise qui devait prendre les légions en tenailles a été repoussée par César, et sans espoir de sortir du piège où ils se sont enfermés, les Gaulois, affamés, n'ont d'autre solution que de livrer leur chef. C'est la date retenue pour marquer l'achèvement de la conquête romaine de la Gaule, une conquête commencée six ans plus tôt, en 58 avant J.C., par l'ambitieux proconsul de la Gaule cisalpine, Jules César. Dans les faits, des combats auront encore lieu en 51, mais l'échec de Vercingétorix marque la fin de la seule tentative de résistance unifiée des peuples gaulois, qui mis un moment en difficulté l'envahisseur romain (bataille de Gergovie). Le chef arverne, prisonnier de son vainqueur, finira sacrifié à l'issue du triomphe de César en 46 avant J.C.
Nous connaissons ces événements à travers le témoignage de César, dans sa Guerre des Gaules, écrite à des fins de propagande pour louer son propre rôle. L'historicité de Vercingétorix n'est plus mise en cause depuis la découverte d'une pièce de monnaie à son effigie et depuis les fouilles d'Alésia, Alise-Sainte-Reine, dès le second Empire, qui ont confirmé l'emplacement de l'oppidum et des installations de siège construites par les Romains.
Alésia marque les débuts de la romanisation de la Gaule, car, après quelques combats sporadiques, le pays est intégré à l'espace romain pour plusieurs siècles. Les révoltes sont peu nombreuses, et très rapidement Rome retire ses légions de ce territoire considéré comme sûr. L'intégration des élites guerrières gauloises à l'armée romaine, amorcée par César dès 52, puis au corps des patriciens, a joué un grand rôle. César et ses successeurs ont multiplié les adoptions symboliques de centaines de « Julii »,

en relation

  • La prehistoire
    929 mots | 4 pages
  • Préhistoire
    521 mots | 3 pages
  • Préhistoire
    1175 mots | 5 pages
  • La préhistoire
    292 mots | 2 pages
  • Préhistoire
    561 mots | 3 pages
  • La prehistoire
    900 mots | 4 pages
  • La prehistoire
    3579 mots | 15 pages
  • La préhistoire
    574 mots | 3 pages
  • La préhistoire
    4784 mots | 20 pages
  • La préhistoire
    321 mots | 2 pages