La presse écrite

3362 mots 14 pages
La presse écrite quotidienne d'informations est en pleine mutation. Avec une érosion lente mais constante de son lectorat, les annonceurs sont de plus en plus réticents pour investir. Ils trouvent trop cher ce média offrant des retombées toujours plus limitées. Sans oublier la concurrence des modèles gratuits et des nouveaux canaux d’information tels qu’Internet ou la TNT qui grignotent peu a peu le gâteau tant convoité. La presse écrite est affaiblie par ces nouvelles sources d'informations qui rendent de moins en moins indispensable le recours à cette dernière. Face à ce constat, la presse écrite d'informations décide de diversifier son offre en se tournant vers Internet et hésite entre contenu payant ou gratuit.
Quelle est la situation de nos quotidiens ? Pourquoi leur situation inquiète? Quels sont les enjeux du gratuit et du payant?
Le cercle vicieux de la presse écrite quotidienne

Le modèle actuel est voué, dans son format, à disparaître ou à profondément évoluer. Les supports l'ont bien compris. Les quotidiens d'informations traditionnels ne sont plus adaptés à nos besoins de consommation. L'information est partout : lorsque l'on allume notre radio, lorsque l'on prend le métro ou sur notre navigateur Internet.

Face à ce constat largement partagé, la presse quotidienne a bien tenté de réagir avec une stratégie de suppléments. Celle-ci s’est montrée efficace notamment le weekend à l’image du Figaro ou du Monde.
Mais cela ne suffit plus et la presse écrite souffre de l’érosion de son audience. Cela se traduit bien évidemment par des coûts de fonctionnement de plus en plus serrés, des journalistes qui n’ont plus le temps ni les moyens de mener de véritables investigations, de réaliser des dossiers de fond alors qu’il s’agit là, de la véritable valeur ajoutée de ce média. La marge de manœuvre est trop restreinte pour laisser place à des prises de risques éditoriales. La plume de véritables journalistes profesionnels et une analyse qui reste à mon sens

en relation

  • La presse écrite
    2900 mots | 12 pages
  • La presse écrite
    1256 mots | 6 pages
  • Presse ecrite
    4073 mots | 17 pages
  • La presse écrite
    528 mots | 3 pages
  • Presse ecrite
    4124 mots | 17 pages
  • La presse écrite
    4361 mots | 18 pages
  • la presse écrite
    599 mots | 3 pages
  • Presse écrite
    8121 mots | 33 pages
  • La presse ecrite
    2432 mots | 10 pages
  • Presse ecrite
    8595 mots | 35 pages