La pression négative

1028 mots 5 pages
Thérapie par Pression Négative (TPN) : de la cicatrisation dirigée à la cicatrisation mécanique | | | |

Écrit par Isabelle Fromantin - Sylvie Meaume - Luc Téot | 06-04-2011 | De la cicatrisation dirigée à la " cicatrisation mécanique "

Depuis une dizaine d’année se développe en France la Thérapie par Pression Négative (TPN) avec le système VAC®, aussi appelé par les plus avertis : la « VACthérapie ». Ce n’est que depuis quelques mois que sont apparus des concurrents à ce système jusqu’alors unique, sous le nom de V1STA®, VENTURI® ou encore Wound Assist®.
Ils tentent tous de répondre à un même principe : créer une pression négative sur le lit d’une plaie afin d’accélérer son bourgeonnement et réduire ainsi son temps de cicatrisation. Quand utiliser la TPN ?

Elle est indiquée sur des plaies dont l’objectif est de bourgeonner. Elle est donc inefficace sur une plaie nécrosée, même si elle est cavitaire et doit être comblée. De même, elle est contre indiquée sur les lésions tumorales (risque d’évolution de la masse tumorale), les fistules non explorées, les vaisseaux ou organes exposés (susceptibles de ne pas supporter la dépression exercée par le pansement) et les ostéomyélites non traitées.
Elle doit être mise en place avec précaution et sous surveillance si la plaie saigne (risque hémorragique), si le patient présente des troubles de la coagulation, ou s’il y a infection et/ou présence de fragments osseux.
Une fois ces quelques principes respectés, la TPN peut être posée sur de nombreux types de plaies, chroniques ou aiguës, afin de réduire un temps de cicatrisation dirigée, ou encore en alternative à un traitement chirurgical. Comme dans tout traitement de plaie, elle est optimum si elle est gérée en interdisciplinarité (binôme médecin-infirmière ou chirurgien-infirmière)

Le pansement

Bien entendu, une première pose de TPN peut sembler inquiétante tant le déroulement du soin diffère de nos habitudes. Pourtant, ce soin est simple

en relation

  • L'homme et le chimpanzé
    1618 mots | 7 pages
  • La société malade du temps
    1765 mots | 8 pages
  • La douleur et la réactivité physiologique
    3192 mots | 13 pages
  • Les conditions de travail se sont-elles améliorées
    1439 mots | 6 pages
  • Rapport bac pro tfca
    2061 mots | 9 pages
  • Raffinage sucre
    798 mots | 4 pages
  • raport chimie relation entre volume et temperature d'un gaz
    2714 mots | 11 pages
  • rien
    10478 mots | 42 pages
  • dissertation sur la procrastination
    845 mots | 4 pages
  • Electrotechnique
    1327 mots | 6 pages