La prevention des diccultés

2119 mots 9 pages
Mars 2007

Dossier : Gestion d’entreprise (27)

Page 1/2

Entreprises en difficultés : Comment piloter le redressement…
Lorsque le contexte d’une entreprise devient très difficile, il existe un certain nombre de solutions qui doivent être mises en oeuvre pour en sortir dans de bonnes conditions…

De très nombreuses entreprises se sont trouvées,
Olivier AVRIL Directeur Financier à temps partagé Gérant Associé d’Acting finances oavril@acting-finances.com 06 25 78 11 44

2) L’organisation du redressement. L’entreprise en difficulté évolue dans un contexte bien particulier. Il sera donc fréquent et grandement souhaitable que l’entrepreneur décide de s’appuyer sur des compétences externes ayant une expérience des situations de crise et les réflexes nécessaires pour aider à prendre les bonnes décisions. Les modalités peuvent être très variables d’une entreprise à l’autre. Mais il s’agira généralement d’une mission. Objectifs et contenu de la mission d’aide : L’assistance aux entreprises en difficulté se fixe pour objectif la survie à court terme de l’entreprise et le retour à des marges de manœuvre plus satisfaisantes à plus long terme, permettant de résoudre les problèmes stratégiques qui exigent par nature plus de temps pour être corrigés. Cette mission d’assistance comporte deux phases, de durée inégale. Phase 1 : Diagnostic et orientation de la mission : Cette première phase, nécessaire au regard de la protection des dirigeants, consiste à vérifier que la situation de l’entreprise n’est pas irrémédiablement compromise et qu’un redressement est encore possible. Cette appréciation porte à la fois sur les prévisions de trésorerie et sur l’examen de la rentabilité et du financement prévisionnel à court et moyen terme. L’analyse des prévisions de trésorerie établies par les services internes de la société peut mettre en évidence l’inadéquation du travail réalisé. Il sera alors nécessaire de mettre au point rapidement un outil adapté à la modélisation des flux

en relation