La Princesse Anal

2306 mots 10 pages
Introduction
Mme de la Fayette entre dans l'aristocratie grâce à son mariage avec le comte de la Fayette. Son nouveau statut social lui permet de tenir un salon où elle invite intellectuels et écrivains. Elle développe ainsi une grande amitié avec le duc de La Rochefoucauld, un des maîtres du classicisme. Son œuvre majeure, La Princesse de Clèves, est publiée en 1678. Elle est considérée comme le premier grand roman de la littérature française car il est le premier qui dote son héroïne d'une psychologie complexe.
Le passage que nous allons étudier se situe au début du roman, l'héroïne est présentée à la cour d'Henri II pour la première fois. Le lecteur la découvre également pour la première fois. Son portrait s'inspire du roman héroïque et de la préciosité mais relève du roman psychologique par l'importance accordée au portrait moral et surtout à l'analyse à laquelle se livre Mme de la Fayette pour expliquer les vertus dont est dotée sn héroïne.
Il s'agit d'étudier en quoi ce portrait de Mlle de Chartres laisse présager un destin exceptionnel.

I. Une incarnation de la perfection
A. Le portrait physique
Le portrait brossé par Mme de la Fayette présente Mlle de Chartres comme une incarnation de la perfection par sa beauté physique, sa noblesse de haut rang et sa vertu.
Il s'agit de la première apparition de Mlle de Chartres, le lecteur s'attend à ce que l'auteur brosse son portrait qui débute traditionnellement avec le portrait physique. Mais le narrateur se contente de reprendre au début de la description le terme « beauté » pour la désigner : « Il parut alors une beauté », « une beauté parfaite » avec l'emploi de l'adjectif hyperbolique « parfaite » soulignant sa grande beauté et « son esprit et sa beauté ». Cela donne l'impression de théâtraliser l'entrée en scène de la jeune femme et la triple occurrence du mot « beauté » traduit l'admiration qu'elle suscite chez les courtisans, ce sont eux qui accréditent l’éclate de sa beauté. Le pronom indéfini <<une>>

en relation

  • Dialnet LaDispositioDansLesRegretsDeDuBellay 3325148
    10412 mots | 42 pages
  • Commentaire
    10978 mots | 44 pages
  • Du bellay
    10950 mots | 44 pages
  • glenn
    480 mots | 2 pages
  • LECTURE ANALYTIQUE N°2 – LA SCENE DE BAL DANS LA PRINCESSE DE CLEVES
    1648 mots | 7 pages
  • Fgds
    298 mots | 2 pages
  • La psychanalyse des contes de fées
    5631 mots | 23 pages
  • Bonjour
    829 mots | 4 pages
  • Dore les figures du pouvoir
    4206 mots | 17 pages
  • Etapes du developpement psychoaffectifs de l'enfant
    4643 mots | 19 pages