La princesse de clèves commentaire l'aveu

Pages: 6 (1368 mots) Publié le: 22 juillet 2010
Courant littéraire, culturel et artistique européen dont les premières manifestations, en Allemagne et en Angleterre, datent de la fin du XVIIIe siècle. Il se manifesta par la suite en France et en Italie, mais aussi en Espagne, au Portugal et dans les pays scandinaves au cours des premières décennies du XIXe siècle. Le romantisme est un courant de sensibilité et de pensée qui a influencé l’artet la culture de toute l’Europe, et non une école.

Précurseurs

Quelques écrivains de la fin du XVIIIe siècle, sont considérés comme des précurseurs du romantisme, des "préromantiques" , pour reprendre un terme inventé par la critique au début de notre siècle. Il y a déjà, en effet, dans les œuvres de Rousseau comme dans celles de Senancour, les premières expressions d’un des aspects les plusimportants du romantisme : le sentiment de
la nature, exprimé comme une extase fondée sur la ressemblance entre le paysage intérieur (celui de l’âme) et le paysage extérieur. Il y a déjà, aussi, dans René ou les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand, une peinture de ce «mal de vivre» ou de ce «mal du siècle» qui devait être le thème privilégié de la poésie romantique, celle de Vigny ou deMusset par exemple.
Même si l’adjectif "romantique" était apparu dès l’âge classique pour concurrencer l’adjectif "romanesque" , il ne prit son sens moderne que progressivement, par opposition à l’adjectif "classique" (c’est ainsi que l’employèrent d’abord Goethe, Schlegel, Stendhal, etc.). En France, c’est Rousseau, dans les Rêveries d’un promeneur solitaire (1776-1778 - posthume, 1782), qui futl’un des premiers écrivains à lui donner son sens actuel en l’utilisant pour qualifier le caractère pittoresque et sauvage d’un paysage.
En Allemagne, le même adjectif fut utilisé pour désigner la poésie médiévale et chevaleresque, après De l’Allemagne (1813), de Mme de Staël, qui introduisit en France les œuvres de la littérature allemande, notamment celles du Sturm und Drang.
Ce n’est que par lasuite que la forme nominale, "romantisme" , fut employée.

Caractéristiques
S’il est possible de dégager un certain nombre de caractéristiques communes aux romantismes des divers pays d’Europe, chacun n’en demeure pas moins très spécifique, en raison des conditions politiques et sociales particulières dans lesquelles il se développa.
Il est vrai que tous ces romantismes nationaux eurent encommun d’être des mouvements destructeurs, rejetant les préceptes rationalistes du siècle des Lumières et les canons esthétiques du classicisme. En outre, à travers tout le courant européen du romantisme, des traits généraux s’affirmèrent nettement : la critique du rationalisme, la renaissance de l’intérêt pour la période médiévale gothique, le goût pour les paysages d’un Orient poétisé et pourl’évocation de la vie intérieure, la prééminence accordée au rêve et à l’imagination créatrice, et surtout un intérêt accru pour l’individu, perçu comme origine de la représentation.
Nous ne traiterons ici que le Romantisme Français. Pour plus d’information, voir les liens en bas de page.

Romantisme français

Manifestes et polémiques
C’est sans doute la force du classicisme en France, la réussiteindiscutable et écrasante des tragédies raciniennes, par exemple, et l’immobilisme des institutions littéraires, alliés à un certain conservatisme littéraire, social et politique, qui explique la naissance tardive du romantisme français par rapport au romantisme allemand ou anglais.
Dans ce contexte, les jeunes auteurs romantiques eurent en effet fort à faire pour s’imposer : leur goût de lapolémique et de la provocation, tel qu’il s’exprime notamment dans les manifestes et dans les préfaces de leurs œuvres, vient de là. En réalité, l’opposition entre classicisme et romantisme, entre souci d’équilibre et d’harmonie d’une part et lyrisme débridé d’autre part, si souvent mise en avant par les romantiques comme par leurs détracteurs, doit être nuancée, car l’audace formelle du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de la scène de l'aveu, la princesse de clèves
  • l'aveu princesse de cleves
  • L'aveu princesse de clèves
  • La princesse de clèves
  • La princesse de clèves, madame de la fayette. commentaire littéraire de la scène de l'aveu.
  • Commentaire La princesse de Clèves
  • commentaire de texte de la princesse de clèves
  • Commentaire sur la Princesse de Clèves

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !