La princesse de clèves

Pages: 2 (294 mots) Publié le: 17 février 2012
Le narrateur, dont la lucidité est supérieure à celle de Mme de Clèves, mais qui se distingue également par sa connaissance des faits, rétablit la vérité. Lalettre, écrite par Mme de Thémines, était destinée au vidame de Chartres ; celui-ci l'a perdue alors qu'il s'apprêtait à en lire des extraits dans le cercle des Guise,(c'est une nouvelle indiscrétion). Le vidame, qui entretient ue liaison avec la reine, veut que le secret soit sauvegardé : il prie donc Nemours de bien vouloirmentir, en se faisant passer pour le véritable destinataire de la lettre.

Le parcours compliqué de cette lettre est l'emblème de la curiosité qui règne à lacour, et des menaces permanentes qui pèsent sur l'intimité.

La reine voulant à tout prix détenir cette lettre, que Mme de Clèves a malheureusement rendue au vidame,Mme de Clèves se met à l'école du mensonge avec M. de Nemours.

La rédaction d'une fausse lettre, dans l'intimité, est le moment où le principe de plaisir selibère le plus - aux dépens des intérêts du vidame de Chartres (M. de Nemours «oubliait les intérêts de son ami»; Mme de Clèves «oubliait aussi les intérêts de sononcle». Le principe de réalité étant écarté, Mme de Clèves vit ce moment comme un «songe» (p. 235).

Le réveil est douloureux : c'est le moment de l'examen deconscience (p. 235-236). Mme de Clèves fait le choix de la retraite - nouveau présage de la fin du roman, et s'achemine vers l'aveu.
Dans le roman, le principe deréalité ressurgit avec violence : l'échec de la fausse lettre provoquera la persécution de la reine dauphine par la reine, et celle du vidame lui-même (p. 235).
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La princesse de cléves
  • Princesse de cleves
  • Princesse de clèves
  • La princesse du cléves
  • la princesse de cleves
  • La princesse de cleves
  • Princesse de cleves
  • princesse de clèves

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !