La princesse du cléves

Pages: 36 (8950 mots) Publié le: 13 mai 2010
Ce dialogue entre Mlle de Chartres et M. de Clèves se situe à un moment qui semble correspondre à une pause, à un temps mort dans l'action du roman. Il a lieu, en effet, dans les semaines qui précédent le mariage de Mlle de Chartres et de M. de Clèves, et alors que tous les problèmes sont réglés et que l'on n'attend plus que la cérémonie, puisque le contrat a été signé, que le roi a été informéet ne s'y est pas opposé, et que la nouvelle a été rendue publique, comme Mme de Lafayette nous l'a appris dans la phrase qui précède notre extrait : « Les articles furent conclus, on parla au roi, et ce mariage fut su de tout le monde [2] ». Ce dialogue, que Mme de Lafayette va nous présenter comme un des échantillons des dialogues quasi quotidiens qui ont lieu entre les deux jeunes gens, estdestiné à faire le point d'une manière aussi précise que possible sur leurs sentiments respectifs à la veille de leur mariage [3]. Si M. de Clèves s'apprête à faire un mariage d'amour, il en va tout autrement pour Mlle de Chartres qui ne fera, elle, qu'un mariage de raison. M. de Clèves le sent fort bien, et cela altère profondément la joie que lui donne le fait de pouvoir enfin épouser celle qu'il ya peu de jours encore, il croyait ne pouvoir jamais épouser.
....Dans un premier paragraphe, qui constitue une sorte d'introduction, la romancière nous dit l'insatisfaction de M. de Clèves qui, presque tous les jours, adresse ses plaintes à sa future femme.  Celle-ci, bien sûr, essaye de lui répondre et le corps de notre texte va être constitué par un de ces dialogues de sourds  auxquels donnentlieu à chaque fois les plaintes de M. de Clèves. Dans la première réplique, M. de Clèves se plaint de la profonde indifférence de Mlle de Chartres. Elle proteste et essaie alors de justifier sa réserve en se retranchant derrière la bienséance. Mais M. de Clèves retourne contre elle cet argument, en lui disant que, si elle se montre un peu aimable avec lui, c'est seulement parce qu'elle croit nepas pouvoir faire autrement, avant de redire, encore plus nettement, qu'elle n'éprouve rien pour lui. Mlle de Chartres proteste de nouveau et invoque le fait qu'elle rougit souvent. M. de Clèves lui rétorque que sa rougeur ne s'explique que par son extrême pudeur. Le dialogue tourne court et, dans un bref paragraphe, qui tient lieu de conclusion, la romancière reprend la parole pour constaterl'échec de la démarche de M. de Clèves, dont Mlle de Chartres ne semble pas comprendre les reproches, échec qui ne peut que renforcer ses inquiétudes.
....La première phrase résume les sentiments très ambigus qu'éprouve M. de Clèves à la veille de son mariage : « M. de Clèves se trouvait heureux sans être néanmoins entièrement content ». Quand Mme de Lafayette dit que « M. de Clèvessetrouvait heureux », elle veut dire qu'il se jugeait, qu'il s'estimait heureux. Le mot « heureux » traduit une satisfaction, en quelque sorte, objective. M. de Clèves pense qu'il a eu finalement bien de la chance que l'affaire de son mariage qui avait d'abord si mal commencé, se soit terminée, à la suite d'un heureux concours de circonstances, d'une façon tout à fait inespérée. Et, en effet, si l'on se souvient despages précédentes, dans lesquelles Mme de Lafayette nous a raconté les péripéties qui ont précédé le mariage de son héroïne, on se dit, que, tout compte fait, M. de Clèves a effectivement eu de la chance. Certes, il n'a d'abord pas eu de chance, puisque, lorsqu'il a manifesté son désir d'épouser Mlle de Chartres, le duc de Nevers, son père, s'y est opposé très violemment [4]. Mme de Chartres, qui nes'attendait pas du tout à cette réaction, en avait été d'autant plus affectée que le cardinal de Lorraine avait déjà, lui aussi, publiquement condamné le même dessein qu'avait formé son frère cadet, le chevalier de Guise, et, bien qu'elle ne souhaitât pas ce mariage, elle avait été  profondément blessée par l'attitude du cardinal [5]. Mme de Chartres avait espéré ensuite prendre une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La princesse de cléves
  • Princesse de cleves
  • Princesse de clèves
  • la princesse de cleves
  • La princesse de cleves
  • La princesse de clèves
  • Princesse de cleves
  • princesse de clèves

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !