La privatisation

Pages: 44 (10992 mots) Publié le: 1 avril 2013
XXXIIe SESSION Rabat, 30 juin au 3 juillet 2006

DOCUMENT N°33
***

RAPPORT

fait au nom de la

Commission de la coopération et du développement
par M. Daouda TOURE (Mali) Rapporteur sur

Les privatisations, tendances et problématiques

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION……..………………………………………………………Page 3

1. HISTORIQUE……………………………………………………….…….Page 5

2. RÔLE DES GOUVERNEMENTS ETDES PARLEMENTS……….…Page 7

3. MÉTHODES ET VARIANTES………………………………………….Page 10

4. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES PRIVATISATIONS……Page 12

5. LES PRIVATISATIONS EN AFRIQUE FRANCOPHONE…….……Page 14

CONCLUSION………………………………………………………..….…..Page 23

BIBLIOGRAPHIE………………………………………………..…………Page 27

ANNEXE – CONTRIBUTIONS DES SECTIONS

Page 29

1

INTRODUCTION Il existe un mouvementd’opinion, parmi les économistes mondialistes, suivant lequel tout ce qui contribue à réglementer les marchés et à infléchir les flux financiers dans un sens politique, serait-ce dans l’intérêt commun, perturbe l’ordre naturel des choses. Les tenants de cette idéologie sont généralement très critiques avec les pouvoirs publics; on reproche à ceuxci d’être volontiers centralisateurs, plénipotentiaires etfortement susceptibles d’investir les fonds publics dans des programmes sociaux qui se révèlent souvent très coûteux. Bien sûr, les gouvernements ont tenté de diverses manières de répondre à ces critiques, surtout lorsque la situation politique et économique s’était à ce point détériorée que des mesures concrètes devaient absolument être prises pour redresser la situation. Dans ce contexte, la mesurela plus connue et la plus radicale qu’un gouvernement puisse prendre est certes la privatisation des institutions publiques. Ce rapport vise à examiner les divers problèmes qui se posent lors des dénationalisations, ainsi que quelques-unes des tendances lourdes que l’on peut observer dans ce domaine à l’aube du troisième millénaire. Un retour attentif sur les événements du vingtième siècle permetde réaliser que la privatisation des entreprises étatiques, qui a marqué les décennies 1980 et 1990, est en fait un retour de balancier. La nationalisation de l’économie fut en effet, dans plusieurs pays, le précurseur historique et le facteur déclenchant de la privatisation : les économistes s’accordent à reconnaître que la Grande Dépression des années 1930 et les deux guerres mondiales duvingtième siècle ont eu pour conséquence d’accentuer grandement l’implication de l’État dans l’économie et d’orienter celle-ci dans un sens qui était étroitement lié à ses politiques du moment. On a assisté par la suite au développement de bureaucraties de plus en plus centralisées. Cette centralisation des pouvoirs a permis, dans plusieurs pays, de redresser une économie défaillante. Les gouvernementsmirent du temps à prendre conscience des limites de ce contrôle étatiques. Ce n’est que graduellement et de façon ponctuelle que certains en vinrent à envisager l’idée de réduire la taille des structures gouvernementales en redonnant au secteur privé le contrôle effectif d’un certain nombre d’entreprises d’État ainsi que le pouvoir d’influer sur les marchés et bien sûr, par la même occasion, deréaliser des profits. Ces deux systèmes - la centralisation de pouvoirs en matière de commerce et d’économie au niveau du gouvernement et la remise au secteur privé de leviers décisionnels dans ces domaines - se sont toujours partagés, depuis l’Antiquité, quoique à des degrés divers et suivant des modèles souvent très changeants, les moyens de production et l’activité commerciale de tous les pays.C’est seulement au vingtième siècle que l’une et l’autre, la privatisation répondant en quelque sorte à la nationalisation, furent considérées sinon comme des panacées idéologiques, du moins comme des approches susceptibles, si on les appliquait de façon systématique, de corriger les problèmes liés aux opérations courantes du marché et de générer la richesse et le progrès au sein des sociétés....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La privatisation
  • Privatisation
  • privatisation
  • La privatisation
  • La privatisation
  • Privatisation
  • Privatisation
  • Privatisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !