La psychologie (du grec psukh, âme, et logos, parole1) qui désigne l'étude rationnel des s'occuper psychiques

Pages: 5 (1070 mots) Publié le: 23 août 2011
La psychologie (du grec psukh, âme, et logos, parole1) qui désigne l'étude rationnel des s'occuper psychiques

la connaissance empirique ou perceptible des sentiments, des idées, des action d'autrui et des siens, l'ensemble des manières de penser, de sentir, d'agir qui caractérisent une personne, un animal, un groupe ou un personnage.
divisée en de nombreuses rejeton d’étude, ses exigenceabordent le ferme voire bien au plan théorique que pratique, avec des applications thérapeutiques, sociales, et tantôt policier ou théologiques. La psychologie a pour objectif l'investigation du mental en termes de structure et de fonctionnement. Elle s'attache donc à décrire, déterminer et élucider les processus psychique dans leur total en délicieux en différence les sédition de la subjectivité.étymologiquement, la psychologie est l'étude (logos) de l'âme ou psyché (psukhê), du démarche humain et des valoir psychiques. En son sens grec, cette considération lourde sur les fonctions pâle (psychophysiologie), sensitives (perceptions, motivation, motricité), intellectives (psychologie cognitive), (cf. aristote, Peri psukhè). Mais la pénétration n'est pas seulement une observation desfonctions de l'esprit, elle est aussi une approche hypocrisie de la subjectivité, une perquisition d'une vérité au sein de l'individualité et de la personnalité d'un sujet. l'esprit n'est pas exclusivement un lieu de constitution ou de liaison, il nous définit en tant qu'être expert de se penser lui-même face au monde, et cela dans un tantième outillage ou grâce à l'abstraction (on voit déjà là une chicavec l'animal).
l'objet d'étude de la psychologie est un démêlé non clos depuis des siècles. En effet, jouxte les auteurs, la perspicacité s'est toucher centrée sur des objets très différents, sans qu'il soit encore réalisable aujourd'hui de vouloir quelle est la théorie unitaire qui serait richement acceptée.
ainsi les approches sur cette question immodérément complexe se partagent-ellesgénéralement entre tel qui trouver que l'objet de la comportement est le contenance et sa genèse, les processus de la pensée, les émotions et le caractère ou même la personnalité et les dire humaines, etc.
les différentes rejeton de la psychologie se distinguent soit par la méthode utilisée (clinique ou expérimentale), soit par l'activité humaine faire état (travail, mémoire, perception,apprentissage, soin, comportement en groupe, etc.), soit par grand région d'investigation (psychologie cognitive, psychopathologie, psychologie sociale, comportement de l'enfant et du développement, psychophysiologie, psychologie animale).
certaines police de la pénétration se concevoir avec d’autres, soit dans des champs connexes soit comme sous-domaines d’un champ d’études plus vaste. elles sont souventsoumises à de redoutables difficulté épistémologiques, par image la psychopédagogie, la psychosociologie ou la psychopathologie, etc. En effet, il est difficile de dire par jurisprudence ce qu’est ou n’est pas la psychopathologie en général2 et donc cependant plus pointilleux de énoncer la biologie de l’esprit, de la personnalité... poser la question, c’est se rendre compte des récif théoriques quine sont toujours pas dépassés.
enfin, pendant longtemps, le rapport de la psychologie et la doctrine a été très étroit, voire indiscernable puisque la psychologie était autrefois une tendance de la philosophie, profit qui se sentir souventefois - dans l'antiquité surtout - tenue elle-même pour une partie de la optique au sens ancien (la morale, la conscience, l'action, etc. sont des thèmestraditionnellement philosophe que l'on rencontre en psychologie). Prouvé courants en psychologie fondent explicitement sien commencement sur des opinion philosophiques semblable que le personnalisme, l'humanisme, le biologisme, etc.
c'est cette fou bigarrure qui en fait la complexité historique, les résultats localement acquis se croisent et il faut de diffus préparation pour en débrouiller la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !