La question de l'analyse prophane

Pages: 5 (1002 mots) Publié le: 19 février 2013
La question de l’analyse prophane sigmund FREUD






Ce dilemme central du mouvement psychanalytique selon l’expression d’Ernest JONES était pour la première fois débattu au grand jour.

Freud y démontre en toute clarté l’impossibilité qu’il y a de limiter l’exercice de la psychanalyse aux médecins et à en exclure les non médecins.
Freud écrit à Jones le 22 janvier 1911 :
Ilnous faut revenir à chaque fois dans notre pays natal, la médecine, ōu nous trouverons les racines de nos forces. Conseil au médecin dans le traitement psychanalytique et publié en 1912, on voit que les termes « analyste » et « médecin » sont pratiquement interchangeables.

Plusieurs élèves de Freud non médecins deviennent des psychanalystes praticiens, parmi eux Theodore Reik, docteur enphilosophie. Il affirme que Freud l’avait dissuadé d’entreprendre des études de médecine, qui aurait été pour lui un détour inutile.
Freud préface en 1919 le livre de Reik, « problème de la psychose religieuse »

Il écrit que la psychanalyse est née du désarroi médical, du besoin d’aider les malades nerveux que les méthodes thérapeutiques conventionnelles ne suffisaient pas à soulager, puis elle élargison champ d’investigation à d’autres domaines des « sciences de l’esprit »
La compréhension des névroses exige de prendre de la hauteur, elle ne serait ce maintenir sur le seul terrain médical.
Freud essai de convaincre de l’impossibilité qu’il y a de réserver la psychanalyse aux médecins. Karl Abraham sera jusqu’ au bout le tenant du  monopole médical  de la pratique analytique.

Freud saitque beaucoup de ses adeptes médecins ne le suivent pas sur ce terrain.
Le débat ne fait que commencer…
Freud a des mots durs à l’encontre des médecins,
« La formation que le médecin reçoit a la faculté est a peu prés le contraire de ce dont il aurait besoin pour ce préparer a la psychanalyse, la psychanalyse n’est pas une discipline spécialisée de la médecine, sa place est parmi les scienceshumaines »
Abraham a pu espérer voir ce créer une chaire de psychanalyse a la faculté de médecine de Berlin, mais le projet n’aboutira pas.

La formation médicale semble pour Freud, un pénible détour.
Elle entraine le danger que son intérêt comme son mode de pensée soient déviés de la saisie des phénomènes psychiques.
Il y a tant a enseigner que l’on est fondé a laisser en dehors du programmetout ce qui n’a pas de relation directe avec l’activité analytique, qu’on ne laisse pas induire en erreur par la possibilité de son application à des fins médicales.

En 1927, une discussion sur l’analyse prophane se tiendra au sein de diverses sociétés psychanalytiques.

Parmi les opposés, Oberndrof écrit : l’étroite relation entre le corps et les processus mentaux… rend essentielle laconnaissance de la physiologie et de la pathologie, les profanes doivent être exclus du traitement du névrosé adulte.
La société de new York est catégorique : « la pratique de la psychanalyse à des fins thérapeutiques sera limitée aux médecins »

La France n’a pas été exemple de ces débats, la faculté de médecine c’est refusée jusqu’ici a crée une chaire de la psychanalyse. On refuse auxspécialistes de cette science le brevet qui leur donnerait un statut. La question de l’analyse par les non médecins sera l’un des motifs de la division en 1953 qui donnera naissance à la société de psychanalyse.

Freud appui ses arguments après 41 ans d’activité médicale, sur la connaissance qu’il a de lui-même.
Il dit aussi qu’il n’a jamais était un véritable médecin et que le triomphe de sa vieconsiste à avoir trouvé après un grand détour, son orientation initiale.
L’analyse n’a pas d’autre matériel que les processus animiques de l’homme, elle ne peut être étudiée que sur l’homme.

Il convient d’admettre que les activités de personnes insuffisamment informés, connus sous le nom de charlatans, ont pu causer d’importants dommages à la société, mais d’un autre coté que la diffusion de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La question de l'analyse profane
  • L'analyse
  • L'analyse
  • L'analyse
  • L'analyse
  • Adm1002 : l'analyse des problèmes et l'analyse des solutions
  • L'analyse du discours
  • L'analyse de la rentabilité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !