La République selon De Gaulle, continuité ou rupture ?

Pages: 7 (1537 mots) Publié le: 20 mars 2014
Sujet : La république selon De Gaulle, continuité ou rupture ?
« Le président de la République ne saurait être confondu avec aucune fraction. Il doit être l’homme de la nation toute entière ». Les mots du général De Gaulle nous montre bien son attachement à la fonction de président de la République et aux pouvoirs qui doivent lui être conférés. Selon lui, le président doit etre investi d’unegrande puissance, puisqu’il est à la tête de la nation, et qu’il la représente toute entière.
Il est vrai que les tentatives d’instauration d’un parlementarisme rationalisé dans les IIIème et IVème Républiques ont échoués et on menées à des régimes d’assemblée. L’exécutif faible n’arrivait pas à s’imposer face au pouvoir législatif, ce qui a très vite conduit à de nombreuses périodesd’instabilité gouvernementale.
La Vème République, est le fruit d’une nouvelle constitution qui tente alors de rehausser l’exécutif afin d’éviter un nouvelle échec et de nouvelle crises gouvernementales. Le général De Gaulle, a l’initiative du projet de Constitution de 1958, qui début la Vème République prône un exécutif fort, ainsi qu’un président de la République doté de nombreux pouvoirs. Ainsi on essaieune nouvelle fois d’instaurer un régime parlementaire rationnalisé, en permettant à l’exécutif de s’affirmer à l’aide de différents moyens de pression. Cependant, le pouvoir du gouvernement va prendre une toute autre ampleur dans la Vème République, que dans les précédentes Républiques que la France a connues. En effet, suite à deux régimes empreint d’instabilité gouvernementale, la France et sesdirigeants ne souhaitent plus d’un pouvoir législatif dominant, mais de pouvoirs qui exercent différents moyens de pression les uns sur les autres.
Ainsi, nous sommes amenés à nous demander si la république sous De Gaulle s’inscrit dans une continuité ou dans une rupture.
Dans un premier temps il s’agira de voir que la République de De gaulle s’inscrit dans une volonté de continuité des IVèmeet IIIème Républiques (I), puis qu’on observe une rupture avec la tendance parlementariste des anciens régimes (II), dans un second temps.
I- La république de De Gaulle inscrite dans une volonté de continuité des IIIème et IVème Républiques
La constitution qui sera ratifiée et qui sera à l’origine de la cinquième république montre un réel désir de réussir à instaurer un régime parlementairerationnalisé. Avec le total rejet de la troisième puis de la quatrième république, la France ne peut se contenter d’un régime d’Assemblée. Seule une séparation nette de pouvoirs égaux peut être satisfaisante. Nous verrons d’abord la volonté d’instauration d’un régime parlementaire rationalisé (A), puis le rehaussement du pouvoir exécutif (B).
A) La volonté d’instauration d’un parlementarismerationalisé
 C’est le mouvement de mai 1958 qui donne lieu à une nouvelle constitution, adoptée par le référendum du 28 septembre 1958. Ce mouvement met définitivement fin à la quatrième République. En effets, les tensions nombreuses dues à la guerre d’Algérie, à l’instabilité gouvernement et aux décolonisations, ainsi que l’affaire de Sakhiet, met à mal la crédibilité des institutions de la quatrièmeRépublique.
 C’est dans ce contexte que le général De Gaulle à l’opportunité d’instaurer une nouvelle constitution.
 On fait face ici à une continuité d’instaurer un régime parlementaire rationnalisé. C’est l’aboutissement, et la suite de deux régimes qui ont échoués.
 Pour ce faire, le général De Gaulle propose une mise en place de plusieurs mécanismes, pour que le Parlement et legouvernement puissent cohabiter et exercer le pouvoir. Il met en place ces mécanismes pour qu’un réel parlementarisme rationalisé puisse être instauré. D’ailleurs, la loi du 3 juin 1958 va obliger le gouvernement à être responsable devant le parlement, car les dirigeants souhaitent garder un régime parlementaire. Ainsi le parlement peut remettre en cause l’existence du gouvernement. Mais Charles De...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La V république , rupture ou continuité ?
  • La 5ème république, rupture ou continuité ?
  • Les origines de la 5e republique, rupture ou continuité?
  • Les origines de la vème république : rupture ou continuité ?
  • La ive république, rupture ou continuité avec la iiie ?
  • La quatrième république : entre ruptures et continuité[modifier]
  • Dissertation : la vème république en 1958, continuité et rupture.
  • Rupture & continuité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !