La révolution 11

Pages: 19 (4632 mots) Publié le: 25 avril 2009
Le Directoire

 

Les débuts du Directoire
octobre 1795 - septembre 1797
Brumaire an IV - Fructidor an V

La mise en place du Directoire
Le personnel politique
La continuation dans la stabilisation
Il n'y eut pas de rupture entre la convention thermidorienne et la nouvelle période qui commençait. Le nouveau régime mis en place par cette convention allait être dirigé par les mêmeshommes et serait confronté aux mêmes problèmes. La nouvelle constitution de l'an III ne résoudrait pas plus qu'elle n'enrayerait l'effondrement de l'assignat, l'aggravation de la disette ou la guerre.
Le Directoire est une période politique complexe assez méconnue et qui a souffert de beaucoup de discrédit. Mal-aimée des Républicains à cause de la fragilité politique de la constitution de l'an III, dela guerre souhaitée et voulue par une bourgeoisie qui ne pense qu'à s'enrichir à tout prix. Dénoncée par les Bonapartistes qui, en accentuant les problèmes de ce régime, mettent en valeur l'' uvre de Bonaparte. La politique centrale du Directoire sera de stabiliser puis terminer la Révolution en jouant une position centrale d'arbitrage entre les deux forces qui menacent la République les jacobinsà gauche, les royalistes à droite.
Les nouveaux conseils et le Directoire
Le 27 octobre 1795 (5 brumaire an IV) à l'issue des élections, 511 conventionnels avaient finalement retrouvé leur siège, parmi eux 195 régicides. 167 d'entre eux furent tirés au sort parmi les plus de quarante ans mariés ou veuf et rejoignirent 63 nouveaux élus choisis de la même manière parmi les 230 nouveaux venus. Ilsformeraient le Conseil des Anciens. Les autres furent appelés à siéger au Conseil des Cinq-Cents.
Essayons de voir la composition de ce corps législatif. Sur 741 députés (511 anciens/230 nouveaux), nous trouvons environ 160 royalistes (73 royalistes constitutionnels et 90 royalistes absolus), 220 républicains modérés, 240 républicains "bon teint" et une soixantaine de républicains "avancés" ouexclusifs. Si l'on ne regarde que le nouveau tiers élu on compte près de 120 royalistes et seulement 45 républicains. Les chiffres sont éloquents, la poussée à droite parmi les nouveaux venus était extrêmement forte et la volonté des électeurs ne pouvait être plus clairement bafouée.
Les Cinq-Cents, robe blanche, ceinture et toque bleues, manteau écarlate, s'installèrent aux Tuileries dansl'ancienne salle de la Constituante dite salle du manège avant de prendre possession du Palais-Bourbon en 1798.
Les Anciens, robe et toque violettes, ceinture écarlate et manteau blanc, occupèrent la salle de la Convention aux Tuileries.
Le 31 octobre 1795 (9 brumaire an IV), sur proposition d'une liste de cinquante Anciens fournie par la chambre des Cinq-Cents, les Anciens élirent les cinq Directeurs,grand costume de satin, manteau "à la François 1er", chapeau rouge à panache, dentelle, écharpes, bas de soie, souliers à bouffettes.
Furent élus La Revellière-Lépeaux avec 216 voix, Letourneur 189 voix, Reubell 176 voix, Sieyès 156 voix et Barras avec 129 voix. Le 3 novembre 1795 (12 brumaire an IV) les 4 directeurs, Sieyès refusant son poste ne sera remplacé par Carnot que le lendemain,prirent possession du palais du Luxembourg. Parti des Tuileries, le cortège miteux, escorté par une garde piteuse d'environ trois cents hommes fut reçu par le concierge des lieux qui les installa tant bien que mal dans un petit cabinet dénué de mobilier et de chauffage, La Revellière-Lépeaux qui décrit de façon pittoresque l'installation des Directeurs termine son récit par ces mots "la situation deschoses paraissaient si désespérée qu'on ne croyait pas à la durée de notre existence politique, aussi personne ne s'empressait de nous servir".
La mise en place du nouveau gouvernement
Les Directeurs se répartissent les taches comme sous le Comité de salut Public. Reubell prend la diplomatie, Carnot assisté de son ami Letourneur la guerre. La Revellière-Lépeaux l'instruction et la religion et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire du livre : 11 – 15 ans les enjeux d’une révolution
  • 11
  • 11:11
  • 11
  • S 11
  • 11
  • 11
  • 11-S

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !