La relation médecin-malade

6484 mots 26 pages
Santé publique Partie 1 – Module 1 – Q 1

La relation médecin-malade
L’annonce d’une maladie grave La formation du patient atteint de maladie chronique La personnalisation de la prise en charge médicale
Dr Patrick TRIADOU
Laboratoire d’hématologie Hôpital Necker, 75743 Paris Cedex 15 Mél : patrick.triadou@nck.ap-hop-paris.fr

L

Points Forts à comprendre
• Droit, information, compétence, confiance et satisfaction sont les maîtres mots qui régissent la relation médecin-malade définie par les textes de loi successifs et le manuel d’accréditation de l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (ANAÉS). • Devenu acteur autonome de sa maladie, le patient attend du médecin information juste et empathie qui lui permettent d’apprécier le rapport du bénéfice au risque des décisions d’exploration de son corps ou thérapeutique à prendre. • Plus que toute autre, l’annonce d’une maladie grave nécessite de la part du médecin, pour qu’il adapte son attitude et sa communication, une reconnaissance de la compréhension subjective de la maladie et des phases du processus qui conduisent le patient à l’acceptation. • La logique de la prise en charge de la maladie chronique fait appel à la coopération et à la cogestion. La pédagogie permet au patient d’apprendre la gestion de sa maladie et de vivre une nouvelle identité. La multiplicité des intervenants médicaux spécialisés nécessite une cohérence qui prend la forme de réseaux et de médecin référent. Cet interlocuteur privilégié dispose d’un maximum d’informations; il est capable de traiter le patient comme une personne, une fin en soi, et non comme une chose. L’écoute en relation ouvre à une compréhension à la fois intellectuelle et affective qui conditionne l’efficacité thérapeutique.

a relation médecin-malade, comme toute relation, fait intervenir 2 protagonistes et s’inscrit dans l’espace-temps d’une époque. Parler de relation médecin-malade est peut-être déjà un abus de langage dans la mesure où le

en relation

  • la relation médecin-malade
    2856 mots | 12 pages
  • Réflexion sur la relation médecin- malade dans les médecines différentes
    32398 mots | 130 pages
  • La relation médecins-malades : information et mensonge sylvie fainzang
    4925 mots | 20 pages
  • Rien
    2964 mots | 12 pages
  • Comm
    14035 mots | 57 pages
  • La psychologie de la santé
    5118 mots | 21 pages
  • Droit des malades
    11184 mots | 45 pages
  • Médicale
    675 mots | 3 pages
  • Santé
    4168 mots | 17 pages
  • D Finition De La Maladie
    2776 mots | 12 pages