La relation médecin-malade

Pages: 26 (6484 mots) Publié le: 24 février 2011
Santé publique Partie 1 – Module 1 – Q 1

La relation médecin-malade
L’annonce d’une maladie grave La formation du patient atteint de maladie chronique La personnalisation de la prise en charge médicale
Dr Patrick TRIADOU
Laboratoire d’hématologie Hôpital Necker, 75743 Paris Cedex 15 Mél : patrick.triadou@nck.ap-hop-paris.fr

L

Points Forts à comprendre
• Droit, information,compétence, confiance et satisfaction sont les maîtres mots qui régissent la relation médecin-malade définie par les textes de loi successifs et le manuel d’accréditation de l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (ANAÉS). • Devenu acteur autonome de sa maladie, le patient attend du médecin information juste et empathie qui lui permettent d’apprécier le rapport du bénéfice au risque desdécisions d’exploration de son corps ou thérapeutique à prendre. • Plus que toute autre, l’annonce d’une maladie grave nécessite de la part du médecin, pour qu’il adapte son attitude et sa communication, une reconnaissance de la compréhension subjective de la maladie et des phases du processus qui conduisent le patient à l’acceptation. • La logique de la prise en charge de la maladie chronique faitappel à la coopération et à la cogestion. La pédagogie permet au patient d’apprendre la gestion de sa maladie et de vivre une nouvelle identité. La multiplicité des intervenants médicaux spécialisés nécessite une cohérence qui prend la forme de réseaux et de médecin référent. Cet interlocuteur privilégié dispose d’un maximum d’informations; il est capable de traiter le patient comme une personne,une fin en soi, et non comme une chose. L’écoute en relation ouvre à une compréhension à la fois intellectuelle et affective qui conditionne l’efficacité thérapeutique.

a relation médecin-malade, comme toute relation, fait intervenir 2 protagonistes et s’inscrit dans l’espace-temps d’une époque. Parler de relation médecin-malade est peut-être déjà un abus de langage dans la mesure où lesingulier sous-entend une généralisation qui éloigne de la pratique quotidienne et pourrait laisser croire que cette relation ignore les modes d’exercice de la médecine et la nature des enjeux perçus par le patient. Elle a cependant le mérite de souligner la spécificité de cette relation par rapport aux autres types de relations qu’invite à connaître la vie sociale et de poser la question de la fonctionsociétale du médecin à un moment de l’histoire où la médicalisation des problèmes sociaux s’accélère et où les désirs d’information et de participation à la décision des patients changent. Elle pousse aussi à s’interroger sur le savoir médical, son rapport à la connaissance scientifique et sur la formation des futurs médecins.

RELATION MÉDECIN-MALADE
Espace-temps de la consultation
L’analysedu temps moyen consacré à une consultation montre que celui-ci est relativement court. Si ce temps ne reflète qu’une moyenne et peut être étendu en fonction des circonstances, il n’en reste pas moins qu’il constitue un indicateur intéressant de la nature des échanges qu’il autorise entre le médecin et le malade. L’espace de la rencontre est le deuxième élément de contexte dans lequel se noue larelation médecin-malade. Plus personnalisé dans un cabinet libéral, il se standardise en milieu hospitalier ou dans les cliniques dont les bureaux ou salles de consultation voient défiler de nombreux praticiens. Il existe peu d’éléments d’appréciation de ces 2 facteurs qui forment la toile de fond de la rencontre. L’analyse des résultats d’enquêtes de satisfaction a néanmoins permis de donner desindications sur les souhaits des patients en milieu hospitalier vis-à-vis des temps d’attente et des informations qui étaient données. Temps et aménagement de l’espace sont souvent sous contrainte économique, adaptables en fonction de l’évolution 2067

L A R E V U E D U P R AT I C I E N 2 0 0 2 , 5 2

L A R E L AT I O N M É D E C I N - M A L A D E . L’ A N N O N C E D ’ U N E M A L A D I E...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Réflexion sur la relation médecin- malade dans les médecines différentes
  • La relation médecins-malades : information et mensonge sylvie fainzang
  • Médecins sous influence. enquête sur les relations entre les médecins hospitaliers
  • médecine
  • Médecine
  • Medecine
  • medecine
  • Médecine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !