La relative exigence de cohabitation en matière de responsabilité des parents du fait de leurs enfants

3029 mots 13 pages
La cohabitation se meurt, la cohabitation est morte, la cohabitation est enterrée ! La Cour de cassation, veillée en cela par la doctrine, en a peu à peu creusé la tombe. Pourtant (rappel à la rigueur ou indifférence ?) le législateur, en réécrivant, à l'occasion de la loi du 4 mars 2002 relative à l'autorité parentale, le quatrième alinéa de l'article 1384 du Code civil et en y remplaçant le droit de garde par l'autorité parentale, a conservé l'exigence de cohabitation : " Le père et la mère, en tant qu'ils exercent l'autorité parentale, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants mineurs habitant avec eux. "
Selon le Code civil, la responsabilité des parents du fait de leur enfant mineur suppose donc à la fois une situation juridique, l'exercice de l'autorité parentale (V. I. Corpart, L'autorité parentale : éd. ASH, 2003), et une situation de fait, la cohabitation. D'après la lettre, seule l'absence de cohabitation libère les parents titulaires de l'autorité parentale de la présomption de responsabilité.
Cette condition de cohabitation est devenue une notion " abstraite " (A. Gouttenoire-Cornut, note ss Cass. 2e civ., 20 janv. 2000 : Juris-Data n° 2000-000196. - Cass. 2e civ., 9 mars 2000 : Juris-Data n° 2000-000953 ; JCP G 2000, II, 10374), " dématérialisée " (G. Proutière-Maulion : LPA 26 sept. 2002, n° 193, 6), " juridique " (L. Mauger-Vielpau, note ss Cass. crim., 29 oct. 2002 : D. 2003, p. 2112), " démantelée " (J.-B. Laydu, note ss Cass. crim., 18 mai 2004 : LPA 3 nov. 2004, n° 220, 7). L'exigence d'" habiter avec " a de moins en moins de sens et la responsabilité reposerait uniquement sur l'autorité parentale (P. Jourdain, obs. ss Cass. 2e civ., 19 févr. 1997 : RTD civ. 1997, p. 670 : " On peut aussi estimer que le droit de garde... n'est autre que l'exercice de l'autorité parentale "). La jurisprudence a fait de la cohabitation une espèce en voie de disparition et, comme le relève Patrice Jourdain, " ne serait-il pas plus simple

en relation

  • Commentaire arrêt 8 février 2005 cassation
    3393 mots | 14 pages
  • TD Droit Civil Responsabilit Parents Du Faits De Leur Enfant
    2473 mots | 10 pages
  • Commentaire arrêt 13/12/02
    2719 mots | 11 pages
  • Le droit de la responsabilité civile
    12966 mots | 52 pages
  • droit des obligation
    5789 mots | 24 pages
  • Droit Civil Responsabilite De Lictuelle
    26987 mots | 108 pages
  • La responsabilité civile des pères et des mères du fait de leurs enfants
    7053 mots | 29 pages
  • ECJS
    7110 mots | 29 pages
  • Cours droit civil 2éme année
    35431 mots | 142 pages
  • Droit
    30123 mots | 121 pages