La rencontre amoureuse corpus

Pages: 9 (2150 mots) Publié le: 2 février 2015
Objet d’étude : le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde

Question :

Vous expliquerez dans un premier temps en quoi ces textes développent un topos littéraire en exposant les principales caractéristiques de celui-ci, puis dans un deuxième temps, vous montrerez leur originalité respective.

NB : les mots « caractéristiques » et « originalité » doivent se comprendre demanière littéraire : réfléchissez aux points de vue, à la progression du récit, au lexique, aux procédés, etc.

Dissertation :

Le personnage de roman doit-il éprouver des sentiments passionnés (amour, haine, désir de vengeance etc.) pour intéresser le lecteur ? Vous répondrez à cette question de manière organisée, en vous appuyant sur les textes du corpus, les livres étudiés en classe, et voslectures personnelles.


Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830
Julien Sorel, jeune homme modeste et timide, se présente chez Mme de Rênal pour être le précepteur de ses enfants.

Avec la vivacité et la grâce qui lui étaient naturelles quand elle était loin des regards des hommes, Mme de Rênal sortait par la porte-fenêtre du salon qui donnait sur le jardin, quand elle aperçut près de la ported'entrée la figure d'un jeune paysan presque encore enfant, extrêmement pâle et qui venait de pleurer.(...)
Mme de Rênal s'approcha, distraite un instant de l'amer chagrin que lui donnait l'arrivée du précepteur. Julien, tourné vers la porte, ne la voyait pas s'avancer. Il tressaillit quand une voix douce dit tout près de son oreille :
- Que voulez-vous ici, mon enfant ?
Julien se tournavivement, et frappé du regard si rempli de grâce de Mme de Rênal, il oublia une partie de sa timidité. Bientôt, étonné de sa beauté, il oublia tout, même ce qu'il venait faire. Mme de Rênal avait répété sa question.
- Je viens pour être précepteur, madame, lui dit-il enfin, tout honteux de ses larmes qu'il essuyait de son mieux.
Mme de Rênal resta interdite, ils étaient fort près l'un de l'autre à seregarder. Julien n'avait jamais vu un être aussi bien vêtu et surtout une femme avec un teint si éblouissant, lui parler d'un air doux. Mme de Rênal regardait les grosses larmes, qui s'étaient arrêtées sur les joues si pâles d'abord et maintenant si roses de ce jeune paysan. Bientôt elle se mit à rire, avec toute la gaieté folle d'une jeune fille, elle se moquait d'elle-même et ne pouvait sefigurer tout son bonheur. Quoi, c'était là ce précepteur qu'elle s'était figuré comme un prêtre sale et mal vêtu, qui viendrait gronder et fouetter ses enfants !


Pierre Loti, Aziyadé, 1879, chapitre IV

Un beau jour de printemps, un des premiers où il nous fut permis de circuler dans Salonique de Macédoine, peu après les massacres, trois jours après les pendaisons, vers quatre heures del'après-midi, il arriva que je m'arrêtai devant la porte fermée d'une vieille mosquée, pour regarder se battre deux cigognes.
La scène se passait dans une rue du vieux quartier musulman. Des maisons caduques bordaient de petits chemins tortueux, à moitié recouverts par les saillies des shaknisirs (sorte d'observatoires mystérieux, de grands balcons fermés et grillés, d'où les passants sont reluqués par despetits trous invisibles). Des avoines poussaient entre les pavés de galets noirs, et des branches de fraîche verdure couraient sur les toits ; le ciel, entrevu par échappées, était pur et bleu ; on respirait partout l'air tiède et la bonne odeur de mai.
La population de Salonique conservait encore envers nous une attitude contrainte et hostile ; aussi l'autorité nous obligeait-elle à traîner parles rues un sabre et tout un appareil de guerre. De loin en loin, quelques personnages à turban passaient en longeant les murs, et aucune tête de femme ne se montrait derrière les grillages discrets des haremlikes ; on eût dit une ville morte.
Je me croyais si parfaitement seul, que j'éprouvai une étrange impression en apercevant près de moi, derrière d'épais barreaux de fer, le haut d'une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • CORPUS TOPOS UNE RENCONTRE AMOUREUSE
  • corpus rencontre amoureuse
  • corpus rencontre amoureuses
  • Corpus rencontre amoureuse
  • Question de corpus sur la rencontre amoureuse
  • La rencontre amoureuse dans le roman : réponse à une question de corpus
  • Rencontre amoureuse
  • La rencontre amoureuse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !