La représentation de soi

1186 mots 5 pages
Dans quelles mesurent peut-­‐on penser que la représentation

« qui s’agisse de peinture ou de l’image que l’on a de soi » soit fausse, vraie ou vraisemblable ?

Pour étudier cette question, nous allons prendre comme support le livre de Eric-­‐ Emmanuel SCHMITT « Lorsque j’étais une œuvre d’art ». Dans ce livre, la perception de soi est exposée comme majeure dans la vie de l’Homme. Cette dernière peut même pousser jusqu’au suicide, comme il nous l’a été décrit dans cette œuvre. L’image que l’on a de soi peut emmener à la dépression. Nous le voyons dans ce texte, un homme dévalorisé par ses proches qui ont une apparence plus avantageuse, ne voit plus que ça, ne vit que pour ça, quittes à s’imaginer vivre de manière meilleure en étant plus beau.

Quand nous nous regardons dans un miroir, nous voyons que notre « nous » extérieur, notre vision prend le pas sur notre mental comme nous le présente l’auteur. L’image de soi passe par la perception des autres sur nous et notre mentale se forge sur ce que l’on pense que les autres pensent de nous. Une fois l’être changé, façonné à la perfection (si elle existe), devient à l’affut

en relation

  • Les représentations
    2687 mots | 11 pages
  • La représentation
    565 mots | 3 pages
  • La représentation
    3285 mots | 14 pages
  • Representation
    1410 mots | 6 pages
  • Représentation
    1701 mots | 7 pages
  • Les représentations
    27119 mots | 109 pages
  • La représentation
    1445 mots | 6 pages
  • Les représentation
    904 mots | 4 pages
  • La représentation
    315 mots | 2 pages
  • Les représentations du moi
    995 mots | 4 pages