la representation de la violence

1484 mots 6 pages
La représentation de la violence, spécialement surtout de la violence des femmes, a longtemps été considérée comme un sujet tabou pour les femmes écrivaines. Cette dissertation examinera le thème de la violence dans Truismes de Marie Darrieussecq et Bye Bye Blondie par Virginie Despentes. Les deux auteurs sont des exemples d'auteurs de femmes contemporains français. Les deux traitent des expériences de la femme et les perspectives d'un point de vue de la femme prétendant écrire d'une manière plus honnête. Toutefois, les deux romans sont différents par rapport à la représentation le de la subjectivité au personnage. Cette dissertation se concentrera sur la façon dont la violence est représentée différemment dans les deux livres, en examinant également la troisième vague du féminisme. Comment ce type de féminisme est au sujet de la liberté des femmes à exprimer leur individualité et comment cela est évident dans l'écriture Despentes. La violence est un élément des femmes de s'exprimer.

Le thème de la violence est présent dans les deux livres, Truismes et Bye Bye Blondie, mais il y a une différence. Dans Truismes le personnage principal est soumis à beaucoup de violence sexuelle. Elle est dépeint comme une femme naïve et n'est pas au courant de cette violence qu'elle est été dominé par, elle semble réellement profiter de l’attention des hommes. Elle est comme une femme doit être conforme à la société. Elle est obsédée par son apparence. Elle adopte un point de vue comme un objet sexuel, elle accepte ce « Je voyais bien qu’Honoré résistait a l’envie de me jeter dehors. Je lui sais encore gré de sa bonté, de sa patience, rien ne l’obligeait à me garder puisque je ne l’attirais plus sexuellement »1, contredisant la vague actuelle de féminisme qui est évident dans le livre de Despentes. Cependant, dans Bye Bye Blonde, le personnage de Gloria est violent et elle est celui qui se comporte violemment et agressivement. Le monde et les gens autour d'elle sont été

en relation

  • La representation de la violence au theatre
    1651 mots | 7 pages
  • Représentation de la violence légitime de l’etat pendant la 1ère guerre mondiale et la guerre d’algérie.
    5028 mots | 21 pages
  • Êtes-vous choqués par le réalisme de la représentation de la violence et de l'horreur des scènes de guerre dans « un long dimanche de fiançailles » ?
    1049 mots | 5 pages
  • Synthèse « représentations de la violence envers les femmes dans le couple : mesures du phénomène – le cas français. » de d. fougeyrollas-schwebel et m. jaspard
    834 mots | 4 pages
  • Violence conjugale
    3017 mots | 13 pages
  • Etude des representations sociales de la maladie mentale
    4339 mots | 18 pages
  • La violence au théâtre
    647 mots | 3 pages
  • La violence au théatre, sujet d'invention
    683 mots | 3 pages
  • Corrigé
    22803 mots | 92 pages
  • Dissertation 1
    1361 mots | 6 pages