La responsabilité sur la Grande Guerre

Pages: 17 (4237 mots) Publié le: 5 janvier 2014
À l’enterrement du maréchal Hindenburg, le 7 août 1934, dans le Mausolée de Tannenberg [1], nombreux sont les assistants de la pompeuse cérémonie funèbre qui ont en mémoire les paroles que le défunt président de la République de Weimar avait prononcées sept ans plus tôt : « Nous repoussons, et le peuple allemand unanime repousse avec nous, l’accusation selon laquelle l’Allemagne seraitresponsable du déclenchement de la plus grande de toutes les guerres », avait déclaré le chef d’État allemand le 18 septembre 1927. Paroles coulées dans le bronze de la Tour des Soldats du Mausolée. Que, huit ans après la signature du Traité de Versailles (1919), un président de la très démocratique République de Weimar ait remis en question aussi solennellement le fondement le plus important, parce quemoral, de ce même traité en dit long sur l’état d’esprit des Allemands dans la première décennie d’après-guerre. Hitler ne pouvait évidemment que reprendre le flambeau de cette mise en cause du « Diktat » de Versailles ; mais justement parce que, sur ce sujet, il se situait dans le droit fil de ce qu’avaient proclamé les plus hautes autorités de Weimar, il a donné l’impression en Allemagne, maisaussi en France, qu’il n’y avait pas de solution de continuité entre la politique extérieure du IIIe Reich et celle de la République allemande. Même l’Anschluss, le 12 mars 1938, qui choquera beaucoup d’esprits parce que réalisée par les nazis, avait été réclamée par le chancelier Brüning en 1931 et applaudi entre autres par Sigmund Freud [2] ! Dès le 29 octobre 1918, il avait été demandé par lesautorités de Vienne ! [3]

Comme nous allons le montrer, une partie de l’opinion française était acquise à la cause de ce révisionnisme, et quand Hitler à son tour entonna le péan du « Diktat », il fut compris immédiatement de ce côté-ci du Rhin, et notamment dans les rangs de la gauche française qui avait milité contre le Traité de Versailles. Mais non au niveau gouvernemental où l’on s’entêtait àsoutenir la thèse de l’Allemagne coupable.

Lors de la visite de Laval et Briand à Berlin en septembre 1931, un porte-parole officieux du ministère allemand des Affaires étrangères, avait fait comprendre dans le Börsen Courier qu’une entente entre la France et l’Allemagne ne serait possible que moyennant, entre autres choses, l’abandon de la thèse de la culpabilité allemande dans ledéclenchement de la Grande Guerre mondiale. Les deux ministres français s’y refusèrent. Lors d’une rencontre à Genève en juin-juillet 1932, Papen, alors chancelier, avait souhaité obtenir d’Edouard Herriot, à l’époque chef du gouvernement français, l’annulation de l’article 231 du Traité de Versailles déclarant l’Allemagne responsable de la guerre. Il affirmait qu’il avait besoin de remporter un succès sur ceplan-là pour pouvoir résister à l’influence grandissante d’Hitler. « Mais, se souvient Georges Bonnet, qui était présent à l’entretien entre les deux hommes d’État, Herriot refusa catégoriquement et je dois dire même avec brutalité. « L’Allemagne est responsable de la guerre. Jamais aucun Français n’acceptera d’effacer du traité de paix une vérité aussi évidente. » Papen était furieux, il seretira en regardant Herriot dans les yeux et en lui criant à tue-tête : « Eh bien, vous aurez Hitler, vous aurez Hitler ! ». Cette prédiction se réalisa » [4]. Déjà en 1927, Poincaré avait répondu à Stresemann : « Pas de rapprochement franco-allemand si l’on met en doute la responsabilité du gouvernement impérial [allemand] dans le déclenchement de la guerre. [5]»

Le national-socialisme pouvait bieninnover sur beaucoup de points en politique intérieure, sur le plan des relations internationales, son programme n’avait pourtant, à première vue, rien de surprenant ni d’original. Au-delà même de la révision du Traité de Versailles, que l’Allemagne disputât le sceptre du monde à une Angleterre sur le déclin était une ligne géostratégique intelligible, que l’on pouvait faire remonter au moins...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La grande guerre
  • Les grandes guerres
  • Grande guerre
  • La grande guerre
  • Grande guerre
  • La grande guerre
  • La grande guerre
  • La grand guerre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !