La séparation des pouvoirs

1844 mots 8 pages
La spécialisation des organes

Montesquieu a dit « C'est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté a en abuser », ce qui est d'ailleurs à mettre en lien direct avec la définition de dictature qui désigne un régime politique dans lequel une personne exerce tous les pouvoirs de façon absolue. L'enjeu est donc de limiter le gouvernement, de faire en sorte qu'il se trouve modéré afin de préserver la liberté. Pour ce faire, un régime de séparation des pouvoirs fut pensé au XVIII ème siècle.
Ce dernier, correspond a un gouvernement au sein duquel les fonctions législative, exécutive et judiciaire sont réparties entre différents organes qui se contrôlent réciproquement ou se font contrepoids. Le pouvoir législatif correspond à la puissance suprême dans l'état, celle de faire les lois. Le pouvoir exécutif,lui, est l'autorité qui fait exécuter la loi. Enfin, le pouvoir judiciaire assure la sécurité des citoyens en jugeant la transgression de la loi. La théorie de séparation des pouvoirs vise donc à séparer les différentes fonction de l'état, afin de limiter l'arbitraire et d'empêcher les abus liés à l'exercice de missions souveraines. Mais si cette théorie est souvent invoquée dans les régimes démocratiques, elle a est plus ou moins rigoureusement mis en pratique.
La théorie de la séparation des pouvoirs reste complexe, d'autant plus qu'il n'existe pas qu'un seul et unique système de spécialisation. Pour mieux la comprendre, il faut tout d'abord s'attarder sur son fonctionnement théorique. Enfin, il ne faut pas oublier de s'attarder sur son rôle premier et surtout se demander si cette théorie apparemment parfaite ne connaitrait quelques faiblesses.

La théorie complexe de la séparation des pouvoirs et sa portée Élaborée par Locke et Montesquieu, la théorie de la séparation des pouvoirs vise à spécialiser les différents organes de l'État. Elle établit un régime juste pour tous, soit une démocratie par l'équilibration des

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    816 mots | 4 pages
  • la separation des pouvoirs
    3411 mots | 14 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2514 mots | 11 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2072 mots | 9 pages
  • Séparation des pouvoirs
    535 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1363 mots | 6 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2615 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    550 mots | 3 pages
  • Séparation des pouvoirs
    962 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    3447 mots | 14 pages