La séparation des pouvoirs

2514 mots 11 pages
La séparation des pouvoirs
Commentaire de texte

Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée n'a point de constitution. Ce seizième article de la Déclaration et droits de l'homme et du citoyen révèle ainsi le rôle primordial de la séparation des pouvoirs dans la constitution. Cette volonté de distinguer les pouvoirs régissant la société a fait parti des sujets principaux de la réflexion de nombreux auteurs à travers les siècles. C'est à Aristote que l'on attribue essentiellement la première réflexion sur cette séparation. Il faudra attendre le dix-huitième siècle et les écrits de J. Locke dans Essai sur le gouvernement civil pour voir apparaître une idée précise de la séparation des pouvoirs. Ces deux auteurs vont dans un premier temps chercher à énumérer et analyser les taches relatives à l'état dans le but de bien discerner les différents pouvoirs en question. Même si les notions que laissent apparaître les deux philosophes possèdent de légères distinctions, on remarque déjà la formation de trois grands domaines réunissant les fonctions composantes du pouvoir. C'est d'ailleurs des écrits de Locke que s'est inspiré Montesquieu pour écrire l'Esprit des lois. L'intérêt de Montesquieu porté sur ces théories vient du fait qu'il avait pour objectif de trouver un système de gouvernement empêchant tout despotisme et contrainte sur la liberté du citoyen. Dans le contexte historique, ce désir de chercher à établir un partage des pouvoirs était révolutionnaire dans le sens où l'ensemble des fonctions étatiques étaient réunies dans les mains d'un seul homme en France, celles du roi détenant selon l'ancien régime ces pouvoirs directement de Dieu et qui ne pouvaient par conséquent être séparés. La théorie classique distingue trois pouvoirs : le législatif qui pose les règles et loi dans le but d'organiser la vie en société, l'exécutif chargé de l'exécution des lois votées par le pouvoirs cité précédemment et

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    1336 mots | 6 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1032 mots | 5 pages
  • la separation des pouvoirs
    700 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1320 mots | 6 pages
  • La séparation des pouvoirs
    540 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    886 mots | 4 pages
  • Separation des pouvoirs
    2461 mots | 10 pages
  • Séparation des pouvoirs
    1551 mots | 7 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2564 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    622 mots | 3 pages