La séparation des pouvoirs

816 mots 4 pages
Il est stipulé dans l’article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 que « Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ». On peut donc voir à travers cet article que la séparation des pouvoirs est à la base de la Constitution, et donc à la base d’un état juste.
Avant tout, il faut donner une définition valable de la séparation des pouvoirs. Selon le lexique de vocabulaire juridique du Doyen Cornu, la séparation des pouvoirs est une « Organisation du système politique dans laquelle les fonctions sont réparties entre des autorités spécialisées et mutuellement indépendantes ».
Il faut savoir qu’il existe deux théories de la séparation des pouvoirs. La première est la séparation rigide des pouvoirs ; les pouvoirs éxécutif, législatif et judiciaire sont séparés et gérés par trois organes distincts et en non-interaction. On retrouve ce model dans les Etats qui ont un régime présidentiel, comme les Etats-Unis par exemple. La deuxième est la séparation souple des pouvoirs, ceux-ci sont séparés et gérés par trois organes interdépendants et en intéraction, c’est le cas des régimes parlementaires comme la France.
Il est stipulé dans l’article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 que « Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ». On peut donc voir à travers cet article que la séparation des pouvoirs est à la base de la Constitution, et donc à la base d’un état juste.
Avant tout, il faut donner une définition valable de la séparation des pouvoirs. Selon le lexique de vocabulaire juridique du Doyen Cornu, la séparation des pouvoirs est une « Organisation du système politique dans laquelle les fonctions sont réparties entre des autorités spécialisées et mutuellement indépendantes ».
Il faut savoir qu’il existe deux théories de la

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    1844 mots | 8 pages
  • la separation des pouvoirs
    3411 mots | 14 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2514 mots | 11 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2072 mots | 9 pages
  • Séparation des pouvoirs
    535 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1363 mots | 6 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2615 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    550 mots | 3 pages
  • Séparation des pouvoirs
    962 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    3447 mots | 14 pages