La satire de la société

Pages: 7 (1744 mots) Publié le: 9 mai 2014


La satire de la société

Outre sa critique du clergé et de l'intolérance (voir p. 17, la question 3), Candide dénonce les vices responsables des malheurs humains: vanité de la «comédien sociale, inéga­lités et exploitation, guerre et insuffisances de la justice.
1. LA COMÉDIE SOCIALE
Comme les moralistes La Bruyère ou Saint‑Simon, Voltaire dénonce les fausses valeurs de la société deson temps
les illusions de l'amour, le prestige d'intellectuels pédants, la morgue des riches et des nobles.
Les illusions de l'amour
Présenté par Pangloss comme « le consolateur du genre humain, le conservateur de l'univers, l'âme de tous les êtres sensibles« (chap. 4), l'amour se réduit à un spectacle illu­soire. La société et les individus utilisent ces belles appa­rences vantées par lesromans d'amour à la mode pour masquer des intérêts sordides.
Candide est sincère, mais il s'apercevra, à la fin du conte, qu'il aimait dans Cunégonde sa beauté et sa jeunesse, et non sa personne. La vieille perd ses soupirants une fois dis­parus ses charmes de jolie femme et de princesse. Les regards et les gestes tendres de Paquette et du moine Giroflée (chap. 24) cachent une absence d'affectiondurable et solide. Paquette, devenue prostituée, doit « paraître de bonne humeur pour plaire à un moine», alors que la veille, elle a été volée et battue. La marquise feint d'aimer Candide alors qu'elle n'en veut seulement qu'à son argent.
Les personnages masculins désirent seulement le corps des femmes et n'hésitent pas à les violer ou les prostituer. Pangloss, malgré ses discours enflammés, neretient de son le aventure avec Paquette que les moments de « paradis"connus « dans ses bras » et la maladie sexuelle qu'elle lui a donnée (chap. 4). II n'a pas un mot sur l'affection qui aurait pu les lier. Cunégonde, elle, ne se donne à Candide que pour imiter les ébats sexuels d'un couple entrevu dans un buisson (chap. 1). Elle l'aime surtout par vanité féminine d'être entourée d'amants. Son amourse borne à une attirance sensuelle pour une « peau blanche et douce » (chap. 8). Tromper Candide avec d'autres hommes ne l'émeut guère.
Le faux prestige des intellectuels
Les philosophes, les universitaires, les « beaux esprits » et littérateurs des salons parisiens, les médecins présents dans Candide jouissent d'un prestige sans relation avec leurs qualités réelles.
Le précepteur Pangloss estl'« oracle » du château bien qu'il ne débite que des sottises jargonnantes (chap. 1). Les universitaires de Coïmbre encouragent les pires superstitions, en préconisant un autodafé pour empêcher un tremblement de terre (chap, 6). L'empressement des médecins auprès de Candide n'aboutit qu'à rendre sa maladie «sérieuse » alors qu'elle n'était que «légère » (chap. 22). Les intellectuels rencontrés àParis sont des pédants imbéciles ou des écrivains ratés, qui gagnent «(leur) vie à dire du mal de toutes les pièces et de tous les livres »(chap. 22). Les salons des Parisiennes à la mode sont peuplés de savants ennuyeux, de médisants ou de joueurs de cartes peu courtois (chap. 22).
Le seul homme véritablement cultivé du conte, Pococuranté, est un oisif blasé, qui ne voit plus que les défauts desoeuvres d'art au lieu d'en savourer les beautés (chap. 25).
L'argent et la noblesse
Les nantis et les nobles écrasent les pauvres de leur mépris et s'accrochent à des privilèges dérisoires. Le baron considère que le nombre de quartiers de noblesse l'emporte sur te les qualités humaines: il empêche le père de Candide, un «bon et honnête gentilhomme», d'épouser la femme qu'il aime (chap. 1). Legouverneur de Buenos Aires apparaît ridi­cule de suffisance tant il est imbu des particules qui ornent son nom (chap. 13). Le prestige illusoire de la noblesse est utilisé par la fausse marquise parisienne pour attirer des naïfs qu'elle dépouille de leur argent (chap. 22). L'argent joue un rôle important dans les relations humaines évoquées dans Candide: le vol et les friponneries y...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Il s’adonne à une satire virulente de la société
  • Dissertation: la satire de la societe dans les faux monnayeurs d'andre gide
  • La satire de la société dans les faux-monnayeurs d'andré gide
  • La satire
  • Satire
  • Satire
  • Satire
  • La satire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !