La science constitue-t-elle la seule approche valable pour expliquer l’origine de l’homme ?

619 mots 3 pages
Avant tout, j’aimerais résumer les propos des deux approches afin que vous puissiez mieux comprendre ma position. Tout d’abord, il y a le créationnisme qui stipule que l’origine de la vie sur terre et de l’homme est issue d’une intervention divine. À leur regard, seul un être supérieur est capable de créer un univers avec autant d’harmonie et qu’aucune loi naturelle ne peut répondre à une telle complexité. Le monde est créé tel quel et poursuit une finalité selon un plan prédéterminé par Dieu. Elle offre donc une place privilégiée à l’homme par rapport aux autres créatures de la terre et s’oppose à l’idée que l’homme puisse descendre du singe car elle serait incompatible à la lecture littérale de la Bible.

De l’autre côté, il y a les évolutionnistes, provenant de Darwin, qui proposent le contraire. Elle sous-tend que l’origine de l’homme est le fruit du hasard et commune aux autres espèces vivants. Selon les Darwinistes, son évolution est en fonction d’un hasard sans aucune finalité. Elle est la suite d’une longue transformation déterminée par la loi de la sélection naturelle, gardant la vie aux espèces les plus aptes à survivre à leur milieu et à ceux dont le progrès génétiques se transmet à leur descendance.

Il faut noter qu’il y a un point de ressemblance entre les deux courants de pensée puisque l’on s’intéresse à l’origine de l’homme. Il n’y a pas de doute, il y a eu un début à la race humaine. Cependant, pour les créationnistes, son origine relève du pouvoir divin tandis que l’autre viendrait du hasard. Dieu a créé l’homme à son image et le rend supérieur aux autres espèces. Par contre, les évolutionnistes lui enlèvent cette place privilégiée. L’homme est apparût par coïncidence d’une variation en fonction de la sélection naturelle. De plus, il se contredise en parlant d’évolution. L’homme suivrait un destin prédéterminé jusqu’à la communion avec son créateur tandis que les Darwinistes proposent une évolution sans aucune finalité.

Tout bien

en relation

  • philo
    1131 mots | 5 pages
  • bonjour
    1095 mots | 5 pages
  • le creationnisme et le rationnalisme
    628 mots | 3 pages
  • Philo du droit
    31881 mots | 128 pages
  • Argumentaire 2
    2532 mots | 11 pages
  • Le savoir peut il se passer du recours a l’expérience ?
    3326 mots | 14 pages
  • La justice n'est pas le droit
    4724 mots | 19 pages
  • Economie 1 ere année
    2155 mots | 9 pages
  • Rappport entre la theologie et la philosophie
    5409 mots | 22 pages
  • Sociologie politique
    27477 mots | 110 pages