La seconde surprise de l'amour

Pages: 15 (3587 mots) Publié le: 3 janvier 2015

www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

‘’La seconde surprise de l’amour’’
(1727)

comédie en trois actes et en prose de MARIVAUX

pour laquelle on trouve un résumé

puis une analyse où sont examinés :

- l’intérêt de l’action (page 3)

- l’intérêt littéraire (page 4)

- l’intérêt psychologique (page 4)

- l’intérêt philosophique (page 5)

- la destinée del’œuvre (page 6)


Bonne lecture !









Résumé

La pièce s’ouvre par les soupirs d’une dame affligée. La Marquise a perdu son époux tendrement aimé juste un mois après l’avoir épousé, et n'admet pas la possibilité de voir se renouveler le miracle des éblouissantes semaines qu'elle avait vécues. Elle affirme à Lisette, sa suivante effarée qui voudrait la voir sortir de son chagrin : «Iln’y a plus de consolation pour moi». Lisette n’écoute guère les plaisanteries livresques et raffinées, les madrigaux en forme de syllogismes d’un pédant du nom d’Hortensius, que la Marquise a engagé pour lui enseigner les belles lettres, la morale et la philosophie, et qui se trouve bien dans son fromage, où lui sont assurés le gîte et le couvert, mais d'où un mariage pourrait le déloger. Uncomte et un chevalier, tous deux amis du mari, auxquels la Marquise ne peut refuser sa porte, viennent aussi quelquefois la voir. Lorsqu’on prétend que le Comte, très empressé auprès de la Marquise, l’épousera, elle s’indigne de cette supposition. Quant au Chevalier, voisin de la Marquise avec laquelle il partage une cour et le goût de la lecture, il est décidé à pleurer à jamais sa maîtresse,Angélique, qui s’est enfermée en un couvent pour empêcher un mariage forcé, décidé à «se confiner dans le fond de sa province, pour y finir une vie qui lui est à charge». Mis en présence l’un de l’autre pour un motif quasi anodin, les deux inconsolables qui ont renoncé à l'amour, et se résignent à une solitude éternelle, parce qu'ils ont perdu l'objet de leur intense affection, se découvrent,«reconnaissent» leur douleur.
Quand Lisette engage le Chevalier à épouser la Marquise, il refuse. Lorsque celle-ci apprend ce refus, elle est indignée, en apparence contre Lisette, qui l’a compromise en offrant sa main, mais en réalité contre le Chevalier, qui l’a dédaignée. Elle se jure d’assujettir le rebelle. L'adresse de Lisette, la maladresse de Lubin, le valet du Chevalier, la sottise d'Hortensius, semêlant à tort et à travers des affaires de coeur de leurs rnaîtres, provoquent le dépit et le ressentiment de la Marquise, réveillent sa coquetterie, sèment le trouble et l'inquiétude dans le coeur du Chevalier, y font germer la jalousie.
Après une première passe d'armes, où les deux adversaires, qui prétendent chercher uniquement à se consoler de leurs chagrins mutuels, sondent avec prudenceles défauts de leurs cuirasses, l'escrime devient plus serrée : dans une scène très divertissante, on se pique, on se fâche, pendant que le pédant fait la lecture de sages pensées inspirées de Sénèque sur le dos duquel on se réconcilie aux dépens du Comte, aux frais d’Angélique, au dommage surtout d'Hortensius qui, ayant fait l‘apologie de la raison et recommander de fuir les passions, est congédié.Mais l’amour se déguise toujours sous le masque de l’amitié.
Au troisième acte, le Comte, voulant éprouver les sentiments du Chevalier pour la Marquise, se flatte, en parlant au premier, de ne point être indifférent à la seconde. Le Chevalier, dépité, jaloux, abonde dans son sens, se déclare ravi, proclame libre son cœur, accepte d’enthousiasme l’idée d’épouser la sœur du Comte, annonce toutcela à la Marquise. Celle-ci, seule, s’exclame : «Ah ! je ne sais où j’en suis ; respirons, d’où vient que je soupire? les larmes me coulent des yeux ; je me sens saisie de la tristesse la plus profonde, et je ne sais pourquoi. Qu’ai-je affaire de l’amitié du Chevalier? l’ingrat qu’il est, il se marie : l’infidélité d’un amant ne me toucherait point, celle d’un ami me désespère ; le Comte...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La seconde surprise de l'amour
  • La seconde surprise de l'amour
  • Seconde surprise de l'amour marivaux
  • Lecture analytique la seconde surprise de l'amour(i, 7)
  • La surprise de l'amour
  • Résumé de "la surprise de l'amour"de marivaux
  • La seconde surprise de mariveau
  • Le dire et le dit dans la surprise de l’amour de marivaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !