La seductio,

467 mots 2 pages
Culture Générale
Devoir maison à rendre le 19 Avril 2013

A. Sur les XVII et XVIIIe en quoi consistait la séduction ?
Avant tout qu’est-ce que la séduction ? Le mot vient du latin seducere ce qui signifie « amener à l’écart pour obtenir des faveurs » L’objectif étant d’attirer l’attention d’une personne. (Susciter une admiration, l’attirance voire l’amour).
Pour ce celui qui tente de séduire utilisera tous les moyens possibles en utilisant son charme son élégance etc. C’est presqu’un travaille je dirai. Ceux du XVII et XVIII sont considérés comme « les génies » dans le domaine de la séduction. C’est à cette époque qu’apparait la galanterie ; les hommes respectent un ensemble de règles vis-à-vis du comportement qu’ils doivent avoir envers une femme (De la politesse du savoir vivre l’élégance être raffiné la définition exacte d’un Dandy) c’est un moyen de séduction.
Les différentes formes de séduction (ou armes utiliser je dirai) à cette époque : Anthropologique c’est la séduction dans les rapports humains ; rhétoriques sont les moyens mis en œuvre pour convaincre en charmante ; la littérature les discours politique et pour finir l’esthétique. Cette stratégie fonctionnait à merveille car elle avait pour but d’éveillés l’intérêt de la femme pour un homme même peu désirable.
Giacomo Casanova née en 1725 est aujourd’hui célèbre pour ses aventures connues pour être un séducteur et non un collectionneur ce « Don Juan » mentionne 142 femmes avec lesquelles qui aurait eu des rapports intimes. Car oui c’est à cette époque même que né le libertinage. Donnant donc une nouvelle définition tangible à la séduction : « Libertins séducteurs ». Les tenues se veulent plus excentriques, c’est le siècle des lumières, on ose beaucoup plus de choses. G. Casanova été un précurseur avec ses technique de séduction (Le peacocking le peacocking c'est le fait de se rendre visuellement remarquable à la manière d'un paon ; le storytelling et surtout la psychologie de la femme).

en relation

  • Commentaire Le Dindon Georges Feydeau
    1016 mots | 5 pages
  • Synthèses sur don juan
    4399 mots | 18 pages
  • Dom juan - acte ii, scène 2
    489 mots | 2 pages
  • Commentaire composé, les liaisons dangereuse, lettre xxii
    518 mots | 3 pages
  • Les scènes de séductions avortées dans la Châtelaine de Vergy et Pantagruel
    3559 mots | 15 pages
  • Bonjour tristesse
    521 mots | 3 pages
  • Paul scarron, le roman comique : portrait de la bouvillon
    368 mots | 2 pages
  • Role du personnage de prévan dans les liaisons dangereuses
    1152 mots | 5 pages
  • La séduction au théâtre
    2082 mots | 9 pages
  • KHBJVT
    21348 mots | 86 pages
  • la semco
    2823 mots | 12 pages
  • Les séducteurs dans la littérature
    1363 mots | 6 pages
  • ererer
    1520 mots | 7 pages
  • Le jeu de l'amour et du hasard acte 1 scène 7
    565 mots | 3 pages
  • Dissertation
    1902 mots | 8 pages