la separation des pouvoirs

3411 mots 14 pages
Exposé Pouvoir, institution et vie politique : « Séparation des pouvoirs et démocratie»

Définitions :
Pouvoir : ensemble des compétences juridiques et des capacités matérielles de l’Etat ; compétence suprême permettant de contrôler l’exercice des autres.
Démocratie : régime politique dans lequel le pouvoir suprême est attribué au peuple qui l’exerce de manière directe ou par l’intermédiaire des dirigeants qu’il élit.

Problématique : Comment séparation des pouvoirs et démocratie, dont la formation historique en a complexifié l’assemblage, sont finalement devenues avec le temps deux notions indissociables ?

Conclusion :
Ouverture : printemps arabe : exemple du fait que la séparation des pouvoirs n’est pas une évidence

Introduction :

La séparation des pouvoirs n’est pas un problème récent. En effet, l’article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 en montrait déjà la nécessité : « toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée n’a point de constitution ». Selon cet article, la Constitution est indispensable à la garantie des droits des individus et à la séparation des pouvoirs, en n’omettant pas que la Constitution reste le fondement d’un régime démocratique puisque, par elle, le pouvoir et son organisation reposent sur la loi et non sur le bon vouloir d’un chef.

La séparation des pouvoirs a été amenée au 18ème siècle par les philosophes des Lumières en opposition aux pleins pouvoirs du roi sous l’Ancien régime. Elle a été pensée comme un élément essentiel et indispensable à l’élaboration de la démocratie. La séparation des pouvoirs est la formule proposée d’organisation du système politique dans lequel les fonctions juridiques de l’Etat ne dépendent pas d’un même individu, mais sont réparties entre plusieurs autorités. Il existe trois types de pouvoirs :
Le pouvoir exécutif : c’est la

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    816 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1844 mots | 8 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2514 mots | 11 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2072 mots | 9 pages
  • Séparation des pouvoirs
    535 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1363 mots | 6 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2615 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    550 mots | 3 pages
  • Séparation des pouvoirs
    962 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    3447 mots | 14 pages